Commémoration: Avaratranjoma réveille de "sidikina"

Publié le par Alain GYRE

Commemoration : Avaratranjoma réveille de « sidikina »

Le « sidikina » est encore en vie. Pour ceux qui ont jamais en entendu parler, le « sidikina » est en quelque sorte des hymnes royaux. « À l'heure actuelle républicaine, nous avons le Ry tanindrazanay malala. Mais du temps des régents et régentes, de Radama I à Ranavalona III, ils avaient demandé leur propre hymne », soutient Razafi­manantsoa Joseph, chef de chœur de la paroisse.
Ce dernier a effectué des recherches qui l'ont mené jusqu'aux États-Unis pour trouver des archives sur ces chansons solennelles. En fait, le mot sidikina semble à lui seul être tout un programme. Sa prononciation viendrait du rapprochement phonétique de God save the Queen. Ce qui à l'air d'être une blague de prime abord a été prouvé comme une réalité historique.
L'occasion pour ceux qui veulent s'intéresser à ce genre musical, très solennel, sera donnée au Carlton à Anosy le 11 novembre à l'occasion du 135ème anniversaire de la paroisse anglicane « Trinite Masina Avaratranjoma ». En sus, il y aura des morceaux classiques de Georges Handel soutirés de Judas Macchabeous qui seront interprétés avec des œuvres Samuel Ratany.

Maminirina Rado

Jeudi 20 septembre 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article