Commerce du riz: la période de soudure commence

Publié le par Alain GYRE

Commerce du riz: La période de soudure commence

     

 

Jeudi, 06 Septembre 2012

Durant la semaine du 27 au 31 Août, les données de l’Observatoire du Riz (OdR) font état que par rapport à la semaine précédente, une légère hausse de 1% a été enregistrée sur les prix moyens pondérés des variétés de riz blanc au niveau national.

Le prix moyen du paddy est, quant à lui, resté stable. Les cours moyens au kilo ont été de : 630 Ar pour le paddy, 1130 Ar pour le « vary gasy », 1180 Ar pour le « makalioka », 1160 Ar pour le « tsipala » et 1270 Arpour le riz importé.

Au sujet du prix du paddy, l’Odr cite parmi les explications, l’augmentation de l’offre en cette période de festivités traditionnelles (exhumation, etc.), et à l’approche des rentrées scolaires qui oblige les paysans à vendre pour faire face aux divers frais de scolarisation.

Comparé à la même période de l’année dernière, ce prix a baissé de 60 Ar/kg.Pour ce qui est du riz blanc local, une légère hausse de 1% est notée.

Cette situation provient de l’entrée progressive de certaines Régions en période de soudure à savoir : Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsinanana et Anosy.

Par rapport à la même période de 2011, le prix a augmenté de 40 Ar/kilo pour le riz blanc local et de 20 Ar/kg pour le riz importé. Et dans les grandes villes, il est observé une hausse respective des prix de 5% et de 4% à Mahajanga I et Toliara I. Cette hausse résulte du renchérissement du coût de transport, entraînant une augmentation du prix de revient des grossistes et/ou collecteurs dans ces villes.

En creusant davantage la situation de la vente de paddy, l’OdR relève une hausse respective de 8% et de 7% à Atsinanana et Menabe.

Ces situations s’expliquent, pour Atsinanana par la rareté du riz sur le marché, et par l’augmentation du coût de transport ; pour Menabe, par une baisse de l’offre causée par la concurrence entre les collecteurs, l’insécurité à Manja, puis l’arrivée de la période de soudure à Miandrivazo.

En revanche une baisse de 5% est constatée à Bongolava. Cette baisse est liée au début de la période de déstockage.

Pour le riz blanc local, l’OdR décrit que l’écart entre le prix plafond et le prix plancher a été réduit à 690 Ar/kg mais reste important. Betsiboka et Ihorombe ont affiché le prix le plus bas avec 910 Ar. Le prix le plus élevé a été par contre observé à Androy avec 1480 Ar le kilo durant la semaine observée. Plus, il est remarqué une hausse importante des prix à Anosy (15%), Betsiboka (14%), Menabe (12%) et Atsimo Atsinanana (5%). Ces hausses au niveau régional s’expliquent, pour Anosy, par la hausse du coût de transport ; pour Betsiboka par une hausse de 63% du prix du riz blanc dans le District de Kandreho. En effet, les stocks auprès des paysans ont diminué avec l’arrivée massive des collecteurs suite à l’ouverture de la route traversant Kandre-

ho et Tsaratanana ; pour Menabe, par la concurrence entre les collecteurs, l’insécurité à Manja et l’arrivée de la période de soudure à Miandri-

vazo, parallèlement au cas du paddy, et pour Atsimo Atsina-

nana, par l’entrée en deuxième période de soudure.

Plus, au niveau des Districts , il est remarqué que le prix le plus fréquemment pratiqué (prix modal) reste évalué à 1050 Ar. Onze (11) Districts (contre sept dans la semaine précédente) ont affiché un prix moyen par kilogrammes supérieur ou égal à 1400 Ar. Comparativement à la semaine précédente, les prix dans les Districts de : Antsiranana I, Sainte Marie, Maroantsetra, Ambovombe, Bekily, Beloha et Tsihombe sont restés en dessus de la barre de 1400 Ar/Kg. Les prix dans les Districts d’Antanambao Manampotsy, de Soanierana Ivongo, de Vangaindrano et de Midongy Atsimo ont de nouveau atteint ce niveau de prix.

Pour le riz importé, l’OdR a enregistré son commerce dans la Région Menabe, et une hausse de 18% à Anosy. Cette forte hausse est liée à l’augmentation du coût de transport et à la hausse du prix du carburant. Dans ce contexte, la fourchette de prix varie de 1190 Ar (Menabe) à 1510 Ar (Androy).

Faut-il rappeler que selon les statistiques de la Direction des Douanes, le volume de riz importé durant le premier semestre 2012 a été de 123.320 tonnes.

En outre, il est à souligner que la « soudure » est la période qui sépare la fin de la consommation de la récolte de l'année précédente et l'épuisement des réserves des greniers, de la récolte suivante.

Par ailleurs, pour le sucre, la farine, l’huile en vrac et le pétrole lampant, les données de l’OdR font état que durant la semaine observée, une légère hausse de

2% du prix du pétrole a été enregistrée. Ce taux est de 1% pour la farine.Le prix du sucre et de l’huile alimentaire sont restés stables.

Les cours moyensn durant la période considérée, ont été de 2780 Ar/Kg pour le sucre ; de 2020 Ar/Kg pour la farine ; de _4300 Ar/L pour l’huile en vrac ; et de 2770 Ar/L pour le pétrole lampant.

Selon les informations de la Direction des Douanes, les importations durant le premier semestre ont été de 58000 tonnes pour la farine ; de 31600 tonnes pour l’huile alimentaire ; et de 49000 tonnes pour le sucre.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article