Commune de Fandriana: Bientôt une nouvelle centrale Hydroélectrique

Publié le par Alain GYRE

Commune de Fandriana: Bientôt une nouvelle centrale Hydroélectrique 

Vendredi, 08 Août 2014

 

1 million d’euros. C’est le coût de la centrale hydroélectrique actuellement en construction à Tsarazaza situé à 26 km de la commune de Fandriana dans l’Amoron’i Mania.

 

Les travaux seront bouclés d’ici fin août et l’électricité issue de ces installations bénéficiera à la population de Fandriana. C’est ce qui a été appris lors du déplacement de Richard Fienena, ministre de l’Energie, dans cette commune le 6 août dernier. La nouvelle centrale de 280 kW répond à l’une des principales ossatures de la future et nouvelle politique énergétique initiée par le ministère. Ladite politique sera axée sur la transition énergétique, c'est-à-dire qu’elle se focalisera sur les énergies renouvelables. Cette option offre plusieurs avantages : si elle coûte chère en investissement, elle permet d’accroître l’offre et d’afficher à terme des tarifs attractifs, elle évite aussi la pollution. Pour la centrale de Hydelec, l’investissement sera amorti d’ici 25 ans. La centrale résoudra les problèmes en fourniture d’électricité de Fandriana marquée par un rationnement de 5 h/jour réparties dans la matinée et en soirée. En effet, la commune est alimentée par une centrale thermique et vu le contexte, il est impossible pour Hydelec de réviser le tarif à la hausse. Au lieu de 1 500 Ar/kW, il est de 622 Ar (le tarif de l’électricité issue d’une centrale hydroélectrique). C’est ce qui explique le rationnement.

 

La centrale hydroélectrique résoudra ces problèmes. Bientôt donc, Fandriana ne connaîtra plus les délestages. Cette commune compte 900 clients et avec les demandes en attente, ce nombre sera porté à 1 000 d’ici 3 mois grâce à la nouvelle centrale hydroélectrique. Par ailleurs, le ministre a visité les installations de l’entreprise Jira sy ranon’ny Fisakana (Jirafi). Cette entreprise privée fournit de l’électricité pour 3 communes, à savoir Sahamadio, Milamaina, Fiadanana. La capacité de sa centrale hydroélectrique est de 160 kW mais les besoins de ces 3 communes sont seulement de 30 kW. Une grande partie de sa production se perd ainsi. La descente du ministre sur terrain a permis de voir ce problème de près et de réfléchir sur la stratégie à adopter. L’idée est de voir comment distribuer l’électricité produite par la Jirafi pour d’autres fokontany. Rappelons qu’auparavant, cette entreprise a desservi la ville de Fandriana mais elle n’a pas respecté certaines dispositions de son cahier des charges et a dû cesser ses activités sur cette commune. Toutefois, les tarifs de la Jirafi sont intéressants car elle utilise une centrale hydroélectrique. Un instituteur retraité affirme qu’avec deux ampoules et quelques appareils électroménagers, il paie 10 000 Ar/mois. La Jirafi est opérationnelle depuis 1982.

 

Avant de passer à Fandriana, le ministre a visité la centrale thermique d’Ambositra. Contrairement à d’autres localités, cette ville ne connaît pas les délestages. L’électricité fonctionne 24h/24 et 7j/7. La centrale et bien entretenur et dispose de suffisamment de pièces de rechange. 80 demandes sont actuellement en attente à Ambositra qui compte 5 610 clients.

 

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article