Consommer des fruits frais pour prévenir le diabète

Publié le par Alain GYRE

Consommer des fruits frais pour prévenir le diabète

 (30-08-2013)

Manger des fruits frais comme des myrtilles, du raisin et des pommes permettrait de réduire le risque de développer un diabète de type 2 (le plus courant) alors que les remplacer par des jus de fruits industriels pourrait au contraire augmenter ce risque, selon une étude publiée vendredi.

 

1-myrtilles.jpg

 

 

Des myrtilles

© AFP

 

La consommation de fruits est en général recommandée dans la prévention de diverses maladies chroniques, y compris le diabète de type 2, même si les résultats des études épidémiologiques étaient jusqu'à présent contradictoires en ce qui concerne cette dernière maladie.

 1-fruits.jpg

Le diabète est une maladie qui se traduit par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang. On distingue le type 1, dit diabète "maigre", qui touche des sujets jeunes (environ 10% des cas) et le type 2, surnommé diabète "gras" qui survient généralement plus tard dans la vie.

 

Des chercheurs américains, britanniques et singapouriens ont compilé les données fournies par trois études américaines portant au total sur 187.383 personnes (151.209 femmes et 16.173 hommes).

 

Après avoir éliminé toutes les personnes atteintes de diabète, de maladies cardiovasculaires et de cancers au début de ces études, ils ont étudié la consommation de fruits et de jus de fruits à partir des questionnaires remplis par les participants tous les quatre ans pendant une durée totale allant de 19 à 24 ans.

 

Plus de 12.000 personnes (6,5% de l'ensemble des participants) ont développé un diabète de type 2 pendant les différentes études.

 

En pondérant avec de nombreux autres critères (âge, activité physique, ration énergétique totale, etc.) les chercheurs ont trouvé une association significative entre la consommation de certains fruits et une diminution du risque de développer le diabète.

 

Les myrtilles arrivent en tête, suivies dans l'ordre par le raisin, les pommes, les poires, les bananes et le pamplemousse.

 

Une consommation de ces fruits au moins deux fois par semaine réduit le risque de diabète de 23% par rapport à ceux en consommant moins d'une fois par mois, selon l'étude publiée dans la revue médicale British Medical Journal.

 

Un bémol toutefois pour le melon et les fraises dont la consommation pourrait légèrement accroître le risque de diabète.

 

Celui-ci est également augmenté de 21% chez les gros buveurs de jus de fruit industriels (plus d'un grand verre par jour) par comparaison à ceux qui en boivent moins d'un verre par semaine. Les jus de fruit, relèvent les chercheurs, ont généralement un index glycémique élevé (un indice de classement des aliments basé sur leurs effets sur le taux de glucose dans le sang) et moins de nutriments bénéfiques que les fruits frais.

 

Contrairement à d'autres études dans le passé, les chercheurs n'ont en revanche pas trouvé de lien entre la consommation de fruits frais ayant un indice glycémique élevé (comme c'est le cas du raisin ou de la banane) et un risque accru de diabète.

 

Tout en reconnaissant certaines limites à leur étude (difficulté à isoler la consommation de certains fruits, population étudiée composée principalement de professionnels de santé d'origine européenne), les chercheurs estiment qu'elle conforte les recommandations en cours sur la consommation de fruits frais dans la prévention du diabète.

 

 

© AFP

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article