Coopération: Des grands projets relancés

Publié le par Alain GYRE

Coopération : Des grands projets relancés

ivatodev.jpg

Parmi les grands projets, l’extension de l’aéroport d’Ivato

La tenue des élections apporte un vent d'optimisme dans les relations avec les bailleurs. Des grands projets suspendus pourront reprendre.

Cette année est cruciale pour la coopération entre Mada­gascar et ses partenaires techniques et financiers. Plusieurs projets financés par les bailleurs de fonds et ses partenaires bilatéraux, suspendus à cause de la crise politique, pourront être relancés, cette année. Deux projets soutenus par les Japonais en font partie. La première concerne l'extension de l'aéroport d'Ivato et la deuxième, celle du port de Toamasina.
« Ces projets sont toujours là et n’attendent que la reconnaissance internationale pour reprendre. Les Japonais restent prêts à apporter leur soutien », déclare un haut technicien proche du projet d'extension de l'aéroport d'Ivato.
Les travaux prévus au port de Toamasina comprennent le dragage du canal d'amenée des navires ainsi que le prolongement de la brise lame et d'un quai du port. Pour l'aéroport d'Ivato, le prolongement sur 550 mètres de la piste d’atterrissage est prévu dans une première phase. De 3150 mètres aujourd'hui, elle serait ainsi portée jusqu'à 3900 mètres vers le lac situé au bout de la piste. Ce prolongement permettra à cette infrastructure d'accueillir, avec leurs charges maximales,
les gros porteurs comme le Boeing 747.
Projets envisageables
Dans une autre phase, l'extension du terminal à passager fait également partie du projet ainsi que la mise en place d'une suceuse de voyageurs. Plus tard, une nouvelle aérogare verra le jour de l'autre côté de la piste.
La tenue des élections signifie également le retour vers une normalisation progressive des relations avec l'Union européenne. La reprise ou le démarrage des projets prévus dans le cadre du 10e Fonds européen de développement (FED) est également envisageable. Leonidas Tezapsidis, ambassadeur de l'Union européenne, a déjà annoncé que 150 millions d'euros supplémentaires pourront être engagés, si un gouvernement démocratiquement élu se met en place. Mais le calendrier est serré car, normalement, le FED 10 touchera à son terme, fin 2013.
Parmi les grands projets qui attendent ce financement de l'Europe, figure la Route nationale 13, reliant Ihosy et Tolagnaro. C'était l’un des premiers projets financés avec le FED 10 qui aurait dû effectivement démarrer au début de l'année 2009. Mais les évènements politiques qui ont conduit au changement anticonstitutionnel de mars de la même année, ont entrainé la suspension des engagements.

Mahefa Rakotomalala

Mercredi 16 janvier 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

meranthe.c 17/01/2013 08:19

c'est bien d'effectuer des travaux d'agrandissement mais les taxes d'aéroport vont augmenter aussi et du coup le prix du billet d'avion aussi et ça c'est moins bien!!!