Coopération: l'Europe ouvre le robinet pour le social

Publié le par Alain GYRE

Coopération : L'Europe ouvre le robinet pour le social

La santé et l'éducation vont bénéficier de 22 millions d’euros chacun de la part de l'Union européenne. Le déblocage est attendu dans les prochains jours.

Une bouffée d'oxygène pour Madagascar. L'Union européenne annonce l'imminence du déblocage des 100 millions d'euros, issus du 10e Fonds européen de développement (Fed), pour cette période de Transition. Le secteur social sera le principal bénéficiaire de ce financement avec 22 millions d'euros pour l'éducation de base et 22 autres millions pour la santé. L'argent pourra financer différents types de dépenses, selon les besoins, comme l'achat de médicament, la construction, la réhabilitation d'infrastructures et même le fonctionnement.
«J'aurai une réunion avec l'Unicef cet après-midi (ndlr: hier) et nous pensons que les choses pourront être en place dans les prochains jours», précise Leonidas Tezapsidis, ambassadeur de l'Union européenne à Madagascar.
L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture sera, donc, le partenaire dans l'utilisation de ce financement et la réalisation de ces projets. D'après l'ambassadeur, leur choix et leur priorisation ont été faits à travers cet organisme onusien. Ces projets sociaux seront concentrés dans cinq régions pilotes à savoir Analanjirofo, Sava, Sud ouest, Anosy et Menabe. Par ailleurs, compte tenu du contexte politique actuel et en l'absence d'un accord de partenariat clair avec le régime de la Transition, l'ordonnancement sera assuré par la commission européenne.

Renforcement de capacité

«Évidemment, le gouvernement sera informé de ces projets. Mais un retour à la normale avec un ordonnateur national n'est envisagé qu'après les élections», précise le diplomate.
Outre le social, d'autres secteurs vont aussi bénéficier de cette manne financière européenne. 34 millions d'euros seront alloués au développement rural. Le Sud sera la principale zone cible. L'enveloppe pourra servir à financer divers projets de renforcement de capacité, d'équipements et d'infrastructures. Le volet socio-politique n'a pas été oublié car 10 millions d'euros seront destinés au renforcement de capacité de la Société civile.
La Route nationale 13, reliant Ihosy et Tolagnaro, et dont la réhabilitation a été prévue dans le Fed 10, n'est pas concernée par ce financement. Par contre, un autre axe qui accède vers la capitale de l'Anosy fera l'objet de travaux de renforcement. Il s'agit de la RN 12A, entre Vangaindrano et Tolagnaro. Une enveloppe de 12 millions d'euros lui sera consacrée. Et, d'après Leonidas Tezapsidis, 22 millions d'euros seront consacrés à la réalisation des Objectifs du millénaire.

Mahefa Rakotomalala

Vendredi 28 septembre 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article