" Coupes et flambeaux " - Ranaivo Flavien

Publié le par Alain GYRE

" Coupes et flambeaux "

 

Pluie.

Hallebardes ou glaçons ?

et fortement comprime.

Eclaboussures.

S'ouvrent en tremblant

mes doigts :

plus rien. - Si,

du sang ou bien du vin.

Dictame ?

Me brûle néanmoins

mais que m'empresse

de lécher,

de boire,

et m'en délecte,

et m'en repais,

et m'enivre.

Cloches à toute volée.

Abeilles par-ci, boudons par-là,

un pêcheur à la ligne,

noir comme jais,

fixe son bâton tordu

de ses yeux de braise

qui louchent à l'extrême.

Et pêche,

et pêche sous la pluie,

gaucher et maladroit,

et retire un poisson velu.

Un rat  m'a grignoté le creux de l'estomac.

Pluie.

Hallebardes ou glaçons ?

- Flammes.

Suis-je seul ?

- Que non,

puisque m'étouffent ces torches

dont les fumées

cachent mal

la nudité des femmes

qui les portent.

 

 

(in L'Ombre et le vent)

Ranaivo Flavien

Commenter cet article