" Coupes et flambeaux " - Ranaivo Flavien

Publié le par Alain GYRE

" Coupes et flambeaux "

 

Pluie.

Hallebardes ou glaçons ?

et fortement comprime.

Eclaboussures.

S'ouvrent en tremblant

mes doigts :

plus rien. - Si,

du sang ou bien du vin.

Dictame ?

Me brûle néanmoins

mais que m'empresse

de lécher,

de boire,

et m'en délecte,

et m'en repais,

et m'enivre.

Cloches à toute volée.

Abeilles par-ci, boudons par-là,

un pêcheur à la ligne,

noir comme jais,

fixe son bâton tordu

de ses yeux de braise

qui louchent à l'extrême.

Et pêche,

et pêche sous la pluie,

gaucher et maladroit,

et retire un poisson velu.

Un rat  m'a grignoté le creux de l'estomac.

Pluie.

Hallebardes ou glaçons ?

- Flammes.

Suis-je seul ?

- Que non,

puisque m'étouffent ces torches

dont les fumées

cachent mal

la nudité des femmes

qui les portent.

 

 

(in L'Ombre et le vent)

Ranaivo Flavien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article