Criquets migrateurs: Etat d'alerte sur tout le territoire national

Publié le par Alain GYRE

Criquets migrateurs : Etat d’alerte sur tout le territoire national
(05-12-2012) - Les criquets migrateurs envahissent actuellement la Grande Ile. L’aire grégarigène s’étend dans plusieurs régions. Le ministère de l’Agriculture déclare l’état d’alerte acridienne nationale.

criquets-245x163.jpg
Un nuage de criquets migrateurs
© nationalgeographic.fr

Le ministère de l’agriculture proclame l’état d’alerte acridienne et l’existence de calamités publiques sur tout le territoire national.
« Depuis mai 2012, les essaims ont quitté l’aire grégarigène et ont envahi les autres régions dites « Aires d’invasion » comprenant certaines zones de l’Anosy, l’Androy, l’Atsimo Andrefana, le Menabe, le Melaky, le Bongolava, l’Itasy, l’Haute Matsiatra, l’Amoron’i Mania, le Vakinankaratra, l’Analamanga, le Bestiboka et le Boina », selon le communiqué du Conseil du gouvernement de mardi à Mahazoarivo.
criquets_migrateurs.jpg
D’après les explications du ministère lors de ce conseil, ils (les criquets migrateurs) ont fait des ravages sur une grande partie de la biomasse végétale et se sont reproduits sur place. « Actuellement, des nouvelles éclosions sont rencontrées dans les Districts des Régions touchées : Miandrivazo, Mandoto, Fenoarivobe, Tsiroanomandidy, Ankazobe, Maevatanana, Soavinandiana, Miarinarivo et Antsalova ».

Selon les explications du ministre Roland Ravatomanga, le pays a besoin de 10 millions USD pour la lutte contre les criquets migrateurs pour 2013-2014. Des besoins financiers équivalant à 80% du budget de son département ministériel. La surface dévastée reste encore inconnue.

En 1997, le gouvernement malagasy a déjà entamé une lutte sans merci contre les « locusta migratoria » dans la région d’Ihosy. Une lutte qui n’en finit pas.

Solofo Andrianjakarivelo

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article