Légende: Crocodile de Madagascar: de la légende au culte

Publié le par Alain GYRE

 

Crocodile de Madagascar : de la légende au culte

 

Le crocodile est source de bien des légendes à Madagascar. Entre autres, une de ces légendes veut que la tribu malgache des Zafindravoay le considère comme un ancêtre. Il paraît qu’une femme a été piégée dans une rivière et a vécu avec un crocodile, elle est ensuite remontée sur terre pour accoucher de deux fils et y restait. On peut plus tard constater que le peuple de cette tribu traverse la rivière aux crocodiles sans aucune crainte. Il en est de même pour la tribu Antanosy Antavaratra qui l’a choisit comme protecteur et leur voue un culte sans pareil. Cet engouement pour le crocodile est aussi présent dans plusieurs tribus malgaches, les Antakara, du Nord du pays, les vénèrent régulièrement ainsi que les Maroseranana pour ne citer que les plus connues.

Le culte des crocodiles se présente de la même façon pour toutes les tribus qui y sont vouées. Il s’agit de réunir périodiquement à un endroit précis où les «crocodiles sacrés» demeurent, de sacrifier un zébu et de lui donner tout ce qui est à l’intérieur, ils se partagent ensuite la viande. Le tout se fait dans une ambiance de fête traditionnelle, danses rituelles, musiques traditionnelles et surtout les prières qui consistent à demander des faveurs comme avoir un enfant, réussir dans un domaine précis, etc. Madagascar compte un grand nombre de lacs sacrés quoi abritent des crocodiles, le lac sacré d’Antsiranana, dans le nord du pays ; le lac d’Ampijoroa et le lac de Komakoma, dans l’ouest. Pour ces adorateurs, il est interdit de tuer un de ces bêtes et elles sont pour eux la réincarnation de leurs ancêtres.

 

Publié dans Légendes, Contes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article