Cuisine : Bien choisir ses casseroles pour des raisons de santé

Publié le par Alain GYRE

Cuisine : Bien choisir ses casseroles pour des raisons de santé

Jeudi, 16 Janvier 2014 08:58

 

Les flonflons des fêtes de fin d’année ne sont plus que des souvenirs. Il en est de même des mets et plats que les ménages ont pu s’autoriser suivant leur revenu.

 

Mais il est clair que la grande majorité n’a pu s’acheter ni une dinde ni une quelconque volaille. Or chez les ménages malagasy, la volaille est le symbole de la fête, côté cuisine. Malgré tout, il se peut que les ustensiles aient subi des dégâts si la ménagère était trop occupée à bavarder avec les gens de sa maisonnée tout en préparant ses petits plats. Et s’il faut en changer ou en choisir en guise de cadeaux de nouvel an, il faut bien choisir les casseroles non pas seulement pour leurs formes mais pour des raisons de santé et pour préserver le goût des aliments. Les casseroles en inox permettent de tout cuisiner et ont une longévité très élevée. Elles sont économiques, permettent de bouillir, étuver, réchauffer, saisir la viande qui gardera ses qualités gustatives intactes. Il est également possible de cuire à la vapeur dans des casseroles en inox à condition d’y mettre un panier vapeur en inox également. De plus, les casseroles en inox peuvent garder sans les détériorer les aliments tant liquides que solides, chauds ou froids et même les plus acides.

 

En fait, les ustensiles en inox sont composés, entre autres, de 18% de chrome et de 10% de nickel. Cette composition stabilise les matériaux et empêche les particules toxiques de passer dans l’alimentation. C’est pourquoi les établissements comme les hôpitaux et les cantines utilisent de l’inox dans leurs cuisines. Notons que Madagascar produit du nickel mais ne compte aucune industrie de fabrication d’ustensiles de cuisine pour le moment. Mais il faut remarquer que sur le marché malagasy, les ustensiles de cuisine sont pour la plupart importés de Chine. Et il n’est pas rare de voir des ustensiles ayant l’apparence de l’inox mais qui n’ont pas été fabriqués avec les composants nécessaires. Ces produits noircissent les plats qu’on y prépare et personne ne sait ce que cela pourrait avoir comme conséquences néfastes sur la santé humaine. Il fut un temps où des ustensiles en inox importés d’Inde ont été vendus sur le marché malagasy. Mais ils ont été rapidement copiés par des industriels chinois. C’est ainsi que l’on peut observer sur le marché des produits chinois en faux inox mais estampillés de la marque indienne, avec des variantes en plus ! De quoi tromper les consommateurs.

 

Ces copies n’ont pas la même qualité que les originaux. Ils sont, par exemple, moins épais, ne gardent pas les aliments intacts et ils rouillent rapidement. Or, si un produit en inox a la composition évoquée ci-dessus, il  ne rouille pas, il est incassable, il résiste aux rayures. Il ne nécessite aucun traitement chimique pour augmenter sa solidité. Il est 100% recyclable. 50 à 60 % des produits en inox sont aujourd'hui fabriqués à partir d'inox recyclé. Mais les produits chinois contrefaits cassent ce cycle vertueux.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article