Cyclone: Madagascar est plus vulnérable

Publié le par Alain GYRE

Cyclone: Madagascar est plus vulnérable

     

 

Lundi, 28 Janvier 2013

Tandis que la perturbation tropicale située dans le canal de Mozambique a toujours un potentiel modéré à faible développement en dépression tropicale dans les 48 heures à venir, celle située au Nord-est de La Réunion se confirme vers le début de la semaine.

En 2008, des études menées par la direction de la météorologie malgache sur les changements climatiques prévoient une plus grande intensification des cyclones dans le bassin Sud-ouest de l'océan Indien, dans lequel se trouve Madagascar, ainsi qu'une abondance des précipitations pour les 50 prochaines années. Mais pour cette année, le nombre de régions principalement menacées par les cyclones a augmenté de 16 au lieu de 11. Les régions du Sud-ouest, Anosy et Ihorombe s'ajoutent à la liste des zones à risque.

La saison cyclonique 2012-2013 a débuté le 12 octobre 2012 et s'achèvera le 30 avril 2013 avec jusque-là, 5 systèmes dont 3 cyclones et 2 tempêtes tropicales. Les prévisions de précipitation émises par le Southern Africa Regional Climate Outlook Forum (SARCOF) pour la zone SADC et confirmées par la météo malgache indiquent des pluies supérieures à la normale à normales dans les deux tiers du pays (centrale et nord), et des pluies normales à inférieures à la normale pour la partie sud. Ces prévisions pourraient se traduire par des inondations, accompagnées ou pas par des cyclones, dans toutes les régions à risque.

L'île de Madagascar est exposée à de nombreuses catastrophes naturelles telles que les cyclones, les inondations, la sécheresse, les épidémies/pandémies auxquelles s'ajoutent les incendies et les invasions acridiennes.

NIR

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article