Dans des familles malgaches: la communication n'existe plus

Publié le par Alain GYRE

Dans des familles malgaches : La communication n'existe plus

     

 

Mardi, 25 Septembre 2012

Les relations entre les parents et enfants dans la société malgache ont évolué depuis pratiquement ces cinq dernières années. La cassure ou la rupture (c'est selon) semble irréversible.

Quoique les obstacles peuvent être surmontés. En effet, par rapport à la situation d'avant, la culture comme la mentalité ont beaucoup changé. La venue des portables et à travers ces derniers les SMS, dont les jeunes malgaches en abusent sans compter, y sont pour quelque chose. Dans bien des foyers, la communication entre parents et enfants se réduit souvent à bonjour - au revoir. La télé et l'Internet devaient davantage aggraver aux relations déjà fragiles dans les familles.

Des traditions, comme, par exemple, discuter lors d'un déjeuner dominical, ainsi que des notions sur le respect des aînés sont en voie de disparition… L'influence occidentale par le biais films (TV, CD, DVD, etc.), les nouvelles technologies, et la mondialisation de manière générale, ne font que contribuer à détruire petit à petit les liens familiaux.

Ce manque évident de communication est accentué par les soucis financiers dans les ménages où le chacun pour soi semble prendre le dessus. Aussi, des sujets tels que la sexualité, la drogue, l'alcool, sont désormais rarement abordés en famille. En tout cas, nous avons tous intérêt à retrouver certaines de nos valeurs pour ne pas perdre de vue l'essentiel.

Sarah R.

Moramanga : pour la conservation de l'environnement

Le projet " Taratra " en partenariat avec le CRS (Catholic Relief Service) et le diocèse de Moramanga a effectué une réunion trimestrielle. Il y a été étudié les problèmes que peuvent rencontrer la population aux environs de l'usine Ambatovy, la non reconnaissance du CLS, les problèmes de circulation engendrés par le projet Ambatovy et les rénovations qui doivent être entreprises concernant ce projet. Bref, le projet " Taratra ", a travers cette réunion a essayé de dégager que le projet Ambatovy avance en terme de conservation de l'environnement. Notons qu'à part la population locale, des responsables administratifs, ceux issus de la Société Civile, des chefs religieux ont également participé à cette réunion trimestrielle organisée par le projet " Taratra ".

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article