Danse traditionnelle – Ihorombe vibre aux rythmes du festival Karitaky

Publié le par Alain GYRE

Danse traditionnelle – Ihorombe vibre aux rythmes du festival Karitaky


cult10-300x139.jpg


Cette année, le festival Karitaky de Ranohira est à sa septième édition. Elle aura lieu du 26 au 30 août prochain. La relance du tourisme dans cette région qui attire énormément les visiteurs étrangers fait partie des objectifs de l’événement. Les organisateurs lancent un appel aux nationaux pour une découverte de la culture, de la danse, des us et coutumes des Bara. A l’origine, le Karitaky, une danse essentiellement féminine, était pratiqué pour encourager et remercier les éleveurs de zébus dans leurs activités. Mais au fil des temps, c’est devenu une danse traditionnelle animée par les éleveurs eux-mêmes pour manifester leur joie à des occasions : vente de bétail concluante, naissance d’un veau, rencontre sportive et familiale, pendant les jours de marché…. C’est une danse très rythmique et très énergique consistant à piétiner le sol tout en jouant des hanches et des bras. Pendant quatre jours, la région d’Ihorombe vibrera aux rythmes de cette danse traditionnelle. Jumelé souvent au  plus grand événement sportif de l’Isalo, c’est surtout une promotion du tourisme local. Au départ, le Karitaky se déroulait en même temps que le raid de l’Isalo mais depuis quelques années maintenant, il a été décalé de quelques semaines. Outre la promotion du tourisme et la découverte de l’ethnie Bara, des ateliers socio-économiques et des conférences-débats figureront dans le programme de cette édition.

Nirina Rasoanaivo

Madagascar Matin

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article