Défécation à l’air libre: La sensibilisation continue

Publié le par Alain GYRE

Défécation à l’air libre: La sensibilisationcontinue       

Mercredi, 17 Juillet 2013

Plusieurs zones rurales ignorent l’importance de l’utilisation des latrines. Le rapport du Fonds d’appui pour l’assainissement (Faa) confirme que près de 15 millions de personnes en sont privées encore. Raison pour laquelle, malgré les efforts déployés dans les sites pilotes à savoir Analavory, le programme d’assainissement et de sensibilisation se tiendra et continue dans les 22 régions.

En fait, le projet consiste à sensibiliser les gens à l’effet néfaste de la défécation à l’air libre, qui favorise plusieurs maladies comme la diarrhée. Autrement dit, le projet incite les gens à utiliser les latrines pour déféquer et de laver les mains avec du savon. Ce qui signifie que les zones de défécations antérieures seront nettoyées. Et pour les nettoyer que ce soit l’intérieur ou l’extérieur, on utilise les cendres pour  lutter contre les mouches ainsi que les odeurs néfastes.  En somme, le responsable du projet sensibilise les gens à leur changement de comportement de ne pas déféquer à l’air libre, dont le but est d’offrir des latrines ainsi que de lavage des mains à chaque foyer. Faut- il rappeler que depuis l’existence du projet, plus de 3000 personnes ont bénéficié du bienfait du projet.

Tout ce qui est en place selon les informations c’est d’éradiquer la pratique de défécation à l’aire libre. Suite au changement de comportement, les taux de maladie et de morbidité ont été réduits en trois ans seulement. En plus, ce dispositif participe aux paysans d’augmenter leurs parcelles de culture en exploitant les zones de défécations antérieures.

R.V.

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article