Déforestation inquiétante de la Montagne d'Ambre

Publié le par Alain GYRE

Région Diana: Déforestation inquiétante de la Montagne d'Ambre

Samedi, 07 Juillet 2012

La déforestation dont la montagne d'Ambre fait l'objet depuis des années continue à s'intensifier.

A l'endroit des auteurs de ce crime, parce que c'en est bien un, en dépit des cris de détresse des habitants des fokontany avoisinant la montagne d'Ambre et ceux de la ville d'Antsiranana, aucune mesure jusqu'ici n'a été prise par les autorités compétentes. Serait-il possible que ces dernières ne soient pas en mesure d'évaluer la catastrophe écologique qui guette la Région Diana ? Selon des habitants de la commune de Mangaoko, des troncs d'arbres longs de 20 m sinon plus et d'un diamètre dépassant 1 m sont abattus par des hommes sans scrupules. " Et la plupart du temps, c'est juste pour avoir des madriers de 5m ou 6m qu'ils abattent ces arbres. Ont-ils une idée des années qu'il a fallu pour que ces derniers aient atteint de telles dimensions ? C'est un vrai désastre. Nous n'arrêtons pas d'alerter les autorités de la localité, entre autres les maires des différentes communes de la ceinture d'Ambre, les responsables de la Région Diana mais aucune mesure spécifique n'a été apportée " a déclaré un père de famille habitant la commune d'Antsahampano. Certes, il y eut quelques arrestations par les gendarmes de la localité à la demande de la direction Régionale de l'Environnement et des forêts (Dref) mais c'est rare que les personnes ainsi inculpées soient écrouées sans que l'on sache trop pourquoi. En tout cas, nombreux sont ceux qui pensent que si nous voulons réellement combattre la destruction de l'Environnement il serait judicieux de voter des lois plus sévères à l'endroit des auteurs de cet acte. Mais pour ce qui est de la déforestation de la montagne d'Ambre, il faut savoir qu'il y a des personnalités qui y sont impliquées. Il ne serait pas en tout cas faux de penser qu'il existe un véritable réseau sinon tous ces madriers sortis illicitement des forêts de la montagne d'Ambre n'arriveraient pas à leurs destinations, eu égard à la présence des forces de l'ordre qui opèrent sur tous les axes routiers de la Région Diana grands ou petits. Certes, la Dref en a saisi pas mal mais c'est peu de chose par rapport au nombre supposé de madriers en provenance de ce site stratégique.

Il y a lieu de savoir que les premières conséquences de ce désastre se font déjà sentir à Antsiranana II et Antsiranana I. L'eau se raréfie à cause du tarissement des eaux de nombre des sources de la montagne d'Ambre. Sur les 17 qui existaient auparavant, il n'en reste plus qu'environ 7. A noter que la Jirama d'Antsiranana s'approvisionne en eau à partir de ces sources. Quoi qu'il en soit, force est de constater que les organismes non gouvernementaux en charge de la préservation de l'Environnement quelque part donne l'impression de faillir à la mission qui leur incombe, du moins au niveau de la Région Diana

S.I.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article