Dégâts cycloniques: Les chantiers de réhabilitation pour bientôt

Publié le par Alain GYRE

Dégâts cycloniques: Les chantiers de réhabilitation pour bientôt

     

 

Lundi, 18 Mars 2013

1-haruna-sans-titre.png

« Les dégâts du cyclone Haruna sur les infrastructures devraient être réhabilités dans le cour terme ».

C’est ce qu’a déclaré vendredi dernier, Hajo Andrianainarivelo, vice-premier ministre en charge du Développement et de l’Aménagement du territoire (VPDAT), et également président du conseil d’administration du Fonds d’intervention pour le développement (FID). Il était de passage à Toliara vendredi et a précisé que les travaux de réhabilitation concerneraient les infrastructures qui répondent aux besoins urgents de la population. C’est dans ce sens que la vice-primature et le FID vont contribuer à la réhabilitation du lycée Laurent Botokeky et du Collège d’enseignement général (CEG) Ezaka. Sinon, l’entité chargée de l’identification des priorités au niveau des collectivités décentralisées et des fokontany sera mise en place. Elle sera présidée par le chef de région. Parmi les défis à relever, il faut citer les travaux à faire sur les écoles touchées par le cyclone avant la prochaine rentrée scolaire. Les réparations devront répondre aux normes anticycloniques. En attendant, le vice-premier ministre a fait don de plusieurs denrées et produits pour parer à l’urgence post-cyclonique. Citons le riz, les savons, les médicaments, les tôles, les ustensiles de cuisine, les couvertures, le ciment, les bidons et tentes…

Le vice-premier ministre a également remis des dons au personnel des services des domaines et de la topographique dont la quasi-totalité (34) a été affectée par le cyclone. Le chef de région, Dimby Benaria estime que d’ici 2 mois, tous les sans abri suite au passage du cyclone devraient regagner leur maison. Des efforts sont menés dans ce sens et les dons continuent à affluer. Par ailleurs, la VPDAT a doté les communes d’Atsimo-Andrefana des valeurs fiduciaires (quittances, documents pour l’état-civile, tickets de marché…). Quant aux collectivités victimes de Haruna, elles ont reçu de la vice-primature un financement exceptionnel : 80 millions Ar pour la région d’Atsimo-Andrefana, 50 millions Ar pour la commune rurale de Toliara, 40 millions Ar pour les autres. Pour l’heure, notons que le bac Fiavota qui a été récemment réhabilité fonctionne bien et a beaucoup aidées victimes du cyclone Haruna et lors du transport des dons vers Morombe. La réparation de ce bac a été financée pour 100 millions Ar par la VPDAT.

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article