Des hainteny dans Paroles brûlées

Publié le par Alain GYRE

Des hainteny dans Paroles brûlées

 1-hain-teny.jpg

Hasimpitiavana Rajarisoa, Alfred Léonard Rasolofomanana et Beby Mahita de Paroles brûlées

 

Le centenaire de la publication des Hainteny, poésies populaires merina de Jean Paulhan suscite des initiatives. Les hainteny en spectacle en est une.

 

Après le succès de Dandin de Molière, l'association Conti, Réseau International de solidarité artistique présidée par Daniel Bedos et l'ACTU (Association Cul­turelle de Théâtre Universi­taire) se lance dans une nouvelle aventure.

Un spectacle franco-malgache de théâtre, de musique et de danse intitulé Paroles brûlées s'offre à découvrir le

vendredi 7 juin à 15 heures au CEMDLAC Analakely. Une adaptation des

hainteny pour marquer le centième anniversaire de la publication des Hainteny merina de Jean Paulhan.

Un défi, car Parôles brûlées est « un scenario adapté de cette publication de Jean Paulhan ». Beby Mahita, active femme de théâtre et de sport, a pris le soin de choisir les hainteny et les a agencés en

malgache et en français.

Le spectacle fera intervenir trois comédiens, qui feront revivre les scènes classiques jalonnant la vie des amoureux. Les échanges, les dialogues, les rêves et les disputes, les joutes verbales des rivales, la séparation et la réconciliation,...

Le but du spectacle est de faire connaître cette expression qui fait partie du patrimoine oral de Madagascar. Le directeur de festival, de théâtre et metteur en scène, Daniel Bedos, prendra le rôle de Jean Paulhan

pour lire des extraits de correspondances qu'il avait échangées avec sa mère pendant son séjour à Madagascar. Le spectacle sera enrichi par des photos, des chants, de la musique et de la danse.

Éducation

« Nous avons souhaité, à travers ce spectacle, rendre hommage à cet écrivain qui séjourna à Madagascar, du 5 janvier 1908 au 3 novembre 1910. Il fut professeur de lettres au collège de France à Tananarive, et après avoir appris le Malgache, pris ses distances avec le Tout français imposé par l’administration coloniale. Il consacra alors son temps à rencontrer des personnes souvent très âgées, qui l’initièrent à cet art des Hainteny », souligne Daniel Bedos, initiateur du projet.

Beby Mahita jouera le rôle féminin principal, l'artiste professionnel Alfred Léonard Rasolofo­manana assure la conception musicale du spectacle, et Hasimpitiavana Rajarisoa, passionnée de théâtre scolaire, en sera à son premier rôle dans Paroles brûlées.

 

Domoina Ratsara

 

Samedi 25 mai 2013

L’Express

Publié dans Hain-teny

Commenter cet article