Eau : la Fondation Coca-Cola s’engage

Publié le par Alain GYRE

Eau : la Fondation Coca-Cola s’engage
(03-04-2013) - La Journée Mondiale de l’Eau a été fêtée le 22 mars dernier dans le monde et l’année 2013 est également désignée comme Année internationale de la Coopération dans le domaine de l’eau.
006_219_MG_0783_a_la_fontaine.jpg

Une grande mobilisation générale placée sous le thème « Miara-miasa mikajy ny rano » ou « Collaborer pour préserver l’eau » a eu lieu le 22 mars dernier à Ambohidrapeto où les communes d’Alasora, Ambohidrapeto, Andranonahoatra, Ankadikely, Sabotsy Namehana et Bemasoandro ont choisi de célébrer ensemble l’événement avec le projet WSUP Rain et la Fondation Coca-Cola. Ces derniers, en effet, ont signé en février un protocole d’accord visant à améliorer l’accès à l’eau potable et l’assainissement.
« Notre principal objectif est de garantir aux ménages un meilleur accès à l’eau potable et à l’assainissement de manière durable, en mettant en place des infrastructures liées à l’eau, dans les sept Communes d’intervention du projet » a déclaré Sylvie Ramanantsoa, Représentante de WSUP qui a tenu à rassurer que les infrastructures soient utilisées et gérées correctement, et puissent réellement bénéficier à la population par l’amélioration de leur santé et de leurs conditions de vie.

L’occasion a ainsi été saisie afin de sensibiliser tout le monde sur l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Plusieurs centaines de personnes ont participé à la grande marche pour l’eau partant de la Commune de Bemasoandro jusqu’à la Commune d’Ambohidrapeto. Au programme : sensibilisation et animations diverses autour de l’eau et l’assainissement, stands d’exposition des Associations des Usagers de l’Eau (AUE) qui gèrent les bornes fontaines, et remise des prix aux gagnants du concours du meilleur fontainier et des concours de poésie, de chant et de dessin sur le thème de l’eau.

Quant aux actions de sensibilisation menées au niveau des points d’eau collectifs dans chacune des six Communes, elles ont notamment pour but de conscientiser des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants sur l’importance de l’usage de l’eau potable, de la bonne pratique d’hygiène et de l’utilisation des latrines hygiéniques.

La Fondation Coca-Cola à travers son programme RAIN a consacré une enveloppe de 1,4 millions de dollars sur une période de deux ans pour développer avec WSUP 81 bornes fontaines et lavoirs dans la capitale et ses environs, compte-tenu qu’un million de personnes n’ont pas accès à l’eau potable dans cette zone.
« Nous agissons ainsi sur 3 axes: Réduire la consommation d’eau dans la production de nos boissons; Recycler l’eau de manière à la retourner, saine, à l’environnement; et Donner accès à l’eau potable aux populations locales », selon Lalatiana Le Goff, représentante de Coca-Cola pour la zone Océan Indien.

Pour le programme RAIN, la Compagnie Coca-Cola, à travers la Fondation Coca-Cola Afrique, a mobilisé 30 millions de dollars avec des objectifs précis :
- Fournir l’accès à l’eau à 2 millions de personnes en Afrique
- Eduquer plus de 5 millions de personnes en Afrique sur l’hygiène
- Lancer plus de 100 programmes d’accès à l’eau potable

La Fondation Coca-Cola Afrique a mis en place des projets dans 30 pays africains sur 54, qui ont bénéficié à 787.000 personnes. Le projet RAIN/WSUP à Madagascar est un bel exemple de réussite de ce programme.

Solofo Andrianjakarivelo

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article