Ecole fondamentale: Base du développement humain et du pays

Publié le par Alain GYRE

Ecole fondamentale: Base du développement humain et du pays       

Mardi, 29 Avril 2014

L’enseignement à l’école primaire est indispensable pour la formation et le développement de l’humanité.

 

Autrement dit, l’école fondamentale est incontournable et à ne pas négliger pour bien former l’humanité. C’est la raison pour laquelle, le ministre de l’Education nationale, Paul Rabary depuis sa prise de fonction, a relevé le défi de valoriser le secteur.

 

Il a commencé hier à faire des constatations sur place des écoles en difficulté. En débutant à l’Ecole Primaire Publique d’Andavamamba (EPP) à travers l’assistance du lever du drapeau avec les élèves, Paul Rabary a discuté avec la directrice ainsi que les enseignants et les enseignants FRAM, sans oublier les parents d’élèves pour examiner la situation dans le but de trouver une solution. Cette mesure est prise dans le souci d’amélioration de l’éducation de base dans la Grande Ile. En somme, la descente sur terrain vise à instaurer la discipline qui est le garant de la réussite de l’éducation. Dans le but d’améliorer la base de l’éducation nationale qui est le levier du développement du pays, dans les mois à venir, des stratégies sont en place dans le but d’intégrer les enfants vagabonds, de réduire le taux d’abandon d’école. C’est d’ailleurs l’une des priorités de ce responsable.

 

En général, l’EPP Andavamamba rencontre plusieurs problèmes, notamment infrastructurel, matériel et financier. Et l’insuffisance du budget entraîne des conséquences directes sur les infrastructures, si on ne cite que les bâtiments et les tables bancs qui sont détruits, a affirmé Noëlline Rasoanirina, ancien directrice de l’école.   

 

Lors de la visite de l’école, Paul Rabary a fait un don de livres et des jouets ainsi que d’autres choses que les élèves ont besoin. Lors de la remise de ces lots, il a fait appel aux donateurs de porter davantage assistance aux enfants nécessiteux. Autrement dit, il a incité les gens à faire don de livres ou de jouets usés aux écoles, notamment aux EPP. En fait, selon ses dires, les bailleurs se soucient plus des matériels et moins de la psychique de l’enfance. Raison pour laquelle, avoir des conforts, entre autres des jouets, des livres… sont importants pour le développement psychologique de l’enfant.

 

Notons que l’EPP Andavamamba accueille 943 élèves répartis en deux groupes, groupe de la matinée et l’après-midi. Pour assurer l’éducation, il dispose de 17 enseignants.

 

R.V.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article