Effets du changement climatique: Madagascar figure parmi les pays les plus vulnérables

Publié le par Alain GYRE

Effets du changement climatique: Madagascar figure parmi les pays les plus vulnérables

     

 

Mardi, 11 Septembre 2012

Les actions financées par le service d'Aide Humanitaire et de Protection Civile de la Commission européenne (ECHO), à travers son programme DIPECHO (Disaster Preparedness ECHO) à Madagascar, le montrent: A Maroantsetra, en début d’année, lors du passage des pluies diluviennes de la tempête tropicale modérée Irina, les organisations œuvrant dans les secours d’urgences ne sont pas intervenues. Fortes de leurs connaissances et expériences en la Réduction de Risques de Catastrophes (RRC), les communautés des localités touchées ont su quelles dispositions prendre face aux inondations et elles ont fait preuve de résilience.

Ces témoignages très encourageants ne doivent toutefois pas occulter le fait que seuls quelques districts font preuve d’une telle résilience. Et que beaucoup reste à faire à l’échelle de Madagascar.

Selon un classement réalisé par le groupe britannique Maplecroft, Madagascar est le troisième pays le plus vulnérable au monde aux effets du changement climatique après l’Inde et le Bangladesh. Ce classement est alarmant. Or pour l’heure, le plus grand nombre des acteurs de la Gestion des Risques et des Catastrophes (GRC) concentrent leurs efforts sur les mesures d’aides d’urgence et non sur la RRC contrairement aux préconisations de John Holmes, Secrétaire général adjoint de l’ONU aux affaires humanitaires qui disait en 2007 « Nous n’avons pas le choix… Nous devons mettre la RRC à l’ordre du jour si nous voulons pouvoir sauver des vies ». D’autre part, le danger est grand que ces aides engendrent une culture de la dépendance chez la population vulnérable.

Si l’apport de nourritures et de tentes sur les lieux de la catastrophe paraît nécessaire, collaborer avec la population à réduire les risques de catastrophes et à s’assurer ainsi du développement durable de Madagascar, est tout aussi important, sur tous les plans et à tous les niveaux. Des mesures doivent être prises pour permettre à celle ci de se préparer à l’intensification des phénomènes climatiques notamment en réduisant au quotidien les risques de catastrophes dans leur localité.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article