Elevage de cailles : Une coopérative pour organiser la filière

Publié le par Alain GYRE

Elevage de cailles : Une coopérative pour organiser la filière

juin 21st, 2014

 

Le lieu d’abattage commun de la volaille festive respecte bien les normes d’hygiène.

 1-caille-225x300.gif

Un lieu d’abattage commun respectant les normes d’hygiène a été construit par la coopérative « Caille Malagasy » dans le but de rassurer les consommateurs finaux.

 

La filière caille est bien organisée et structurée allant de la production jusqu’à la commercialisation de cette volaille festive. En effet, une coopérative regroupant une vingtaine d’éleveurs dénommée « Caille Malagasy » a été mise en place. « Chaque membre dispose d’un site de production. Par contre, la coopérative se charge du respect de la standardisation et de la normalisation de la production suivant une meilleure conduite d’élevage », a expliqué Ricky Ratianarivo, le fondateur de la coopérative.

 

Matériels spécialisés. Le nombre de cailles à élever par dimension et l’âge d’abattage sont entre autres respectés. Les membres peuvent procéder à la formulation de provendes avec l’appui d’un nutritionniste animal, et ce, en partenariat avec des grands opérateurs spécialisés en la matière. La coopérative a déjà mis en place des réseaux de distribution de ses produits au niveau des grandes surfaces et des grands hôtels, sans parler des commandes en hausse des clients particuliers. « Les avantages des éleveurs de caille de se regrouper au sein d’une coopérative sont nombreux. En effet, nous pouvons assurer les commandes aussi bien en quantité qu’en qualité sans se soucier de problème de régularité.  En plus, la coopérative dispose d’un lieu d’abattage commun respectant les normes d’hygiène comme la marche en avant. Nous avons également investi pour l’acquisition des matériels spécialisés tels que les plumeuses et l’échaudage, en plus des matériels de stockage à froid. Cinq employés permanents y travaillent en ce moment », a-t-il fait savoir.

 

Vertu thérapeutique. La production de la coopérative est de 10 000 cailles et 10 000 œufs par mois. « Nous avons fait de bonnes affaires durant la Foire de l’Elevage et de la Production Animale (FEPA) qui s’est tenue dernièrement. Nous avons d’ailleurs participé à cet événement pour faire connaître à la population l’organisation de la filière caille à Madagascar », a-t-il poursuivi. Notons que cette volaille festive est très prisée à partir du mois de juin jusqu’à la fin de l’année. Les cailles et leurs œufs ont une vertu thérapeutique notamment contre les allergies et luttant contre l’hypertension et le diabète, entre autres. C’est un produit sans cholestérol.

 

Navalona R.

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

RAKOTONIRINA Georges 07/06/2016 13:27

Si vous voulez bien nous envoyer le contact exact du Responsable car nous appelons aux numéros de Monsieur Ricky Ratinarivo présentés ci-dessous mais aucun de ce numéro fonctionne.
Nous nous intéressé à cette filière et nous souhaitons une collaboration avec la coopérative ou même adhérer à la coopérative si possible.
Merci d'avance

Michel 26/01/2015 13:30

Est-ce qu'il est possible d'avoir les coordonnées de cette coopérative.

Merci d'avance

Alain GYRE 26/01/2015 13:55

Caille Malagasy
Siège social: LotI VS65 Antanimena
Abattoir: Lot IIA 122 Fk Nanisana
Contact: Ricky Ratianarivo fondateur
T"l: 034 17 039 92 - 033 05 333 54
mail: makai.un.delice@gmail.com