Elevage de concombre de mer

Publié le par Alain GYRE

Elevage de concombre de mer

Un bénéfice de plus de 3 millions d’Ariary pour une vente

lundi 13 août 2012

Avec un cycle de croissance qui dure 8 à 12 mois, l’élevage d’holothuries exige beaucoup de volonté et de patience. Un concept un peu inhabituel pour le Sud-ouest de Madagascar, où les gens vivent généralement un style de vie de subsistance, avec la capture de poissons pour satisfaire à leurs besoins alimentaires quotidiens. Surtout en considérant que cette longue période n’est pas sans risque, il y a la menace des prédateurs des concombres de mer pendant les premiers mois, puis le risque constant de vol une fois que l’holothurie de sable (le nom commun pour cette espèce d’holothuries) a atteint la taille vendable, ce qui est logique compte tenu de leur grande valeur - au-delà de 5000 ariary par pièce MGA (2,5 $ US) dans les villages où le salaire journalier moyen est inférieur à 2 dollars par jour.

Ces risques ont été identifiés au cours des étapes préliminaires du projet d’élevage de concombre de mer, et ont sérieusement menacé la pérennité de l’activité. Mais, au lieu d’abandonner, les bénéficiaires du projet dans Tampolove et le personnel de Blue Ventures ont fait face à ces problèmes de front et ont essayé de mettre en œuvre des solutions. L’année 2011 a vu de nombreux changements dans la gestion de l’exploitation, avec l’introduction de nouvelles pratiques et nouveaux outils, y compris : une meilleure préparation des livraisons par les éleveurs, et l’introduction de pépinières pour isoler les concombres de merdes des prédateurs pendant leurs premiers mois, la construction d’une tour, pour faciliter la garde de nuit, l’intensification de la communication et l’interaction entre le personnel de Blue Ventures et les agriculteurs, et une gestion plus proactive.

Impacts significatifs

Les résultats de ces améliorations ont déjà été observés en 2011, avec une augmentation significative des taux de survie des juvéniles par rapport aux années précédentes. Mais ces améliorations ont eu un impact significatif en termes de production avec les résultats de la première vente de 2012 qui soulignent l’engagement des éleveurs en 2011.

En février les pêcheurs éleveurs de Tampolove étaient en mesure de vendre 1 775 adultes H. scabra à MHSA / ITO, un partenaire local dans le projet. Cette vente représente un bénéfice net de 3,351 millions MGA (US $ 1676) pour le village, avec une moyenne de 280 000 MGA (US $ 140) par personne. Cette vente, la plus importante pour le village depuis la création de ce projet basé sur l’élevage de concombre de mer dans le Sud-Ouest de Madagascar, est positive. Presque tous les éleveurs ont maintenant payé à 100% les coûts de la dernière livraison des juvéniles, une avancée majeure pour la viabilité du projet et l’indépendance des éleveurs vis-à-vis des bailleurs de fonds. Une démonstration que les nouvelles approches techniques et sociales établies par les pêcheurs avec le soutien de Blue Ventures étaient sur la bonne voie. Une promotion inestimable du projet au sein de la communauté locale, attire déjà de nouveaux pêcheurs potentiels.

En 2011, les pêcheurs éleveurs ont vendu 2066 concombres de mer et l’on peut dire déjà que ce nombre sera largement dépassé en 2012. Avec 3 à 4 fois plus de ventes attendues pendant le reste de l’année 2012, les pêcheurs éleveurs du Tampolove ont maintenant introduit de façon communautaire l’aquaculture de concombre de mer dans une ère nouvelle et passionnante.

Recueillis par Vonjy

La Tribune.com

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article