Energie : Petromad annonce des barils en 2014

Publié le par Alain GYRE

Energie : Petromad annonce des barils en 2014

1-petrole.jpg

Le Dr. Roseline Emma Rasolovoahangy, pdg de Petromad, est fière de présenter les premiers résultats de la société

Le secteur pétrolier malgache avance. Après Tsimiroro, le gisement pétrolier de Bezaha aura ses premiers barils l'année prochaine.

Des résultats satisfaisants. C'est avec fierté que le docteur Roseline Emma Rasolovoahangy, président directeur général de la compagnie minière Petromad a présenté à des membres du secteur privé malgache l'état des lieux des travaux d'exploration pétrolière qu'elle mène actuellement sur le bloc pétrolier 3114.
Situé au sud du pays, plus précisément dans la localité de Bezaha à Toliara, ce gisement aurait un réservoir d’une quantité estimative d'un milliard de barils de pétrole. Les premières productions sont prévues dès 2014. « Contrairement aux autres blocs pétroliers dont les permis d'exploration ont été attribués à des compagnies étrangères, il n'y avait aucune donnée sur le bloc 3114. Mais cette situation ne m'a pas découragée », a expliqué le PDG au cours des échanges avec le secteur privé malgache,
mercredi au Tana Hotel Antani­narenina. « Je réalisais moi-même les premières études, et maintenant j'ai le plaisir de vous annoncer que toutes les activités que nous avons entreprises nous ont permis de constater que notre bloc, le gisement de Bezaha, contient du pétrole de bonne qualité. Il s'agit d'une huile légère », a-t-elle poursuivi dans son exposé.
Priorité locale
Durant la première phase d'exploration, des forages de 165 kilomètres ont été achevés. Cette année, la compagnie va étendre les superficies où elle mènera des activités d'exploration. Petromad prévoit de réaliser un forage d'environ
23 puits. Les premiers barils sont attendus dès l'année prochaine. Selon
son collaborateur, Henri Ranaivoharisoa, ils seront mis en vente sur le marché local en vue d'une réduction des prix à la pompe. Outre la priorisation du marché local pour la commercialisation, le PDG de Petromad a déclaré sa volonté de partager son savoir-faire et ses acquis avec le privé malgache. Elle a alors incité les opérateurs locaux à investir dans le marché. « Il est vraiment possible pour les opérateurs malgaches d'utiliser les techniques d'exploitation du pétrole, j’en suis vraiment persuadée. Je suis prête à partager mes expériences avec
vous», avance toujours cette titulaire du diplôme de doctorat en géophysique de l'Université de Stanford, en Californie.
En plus des opérateurs, elle a interpellé les citoyens à élire des dirigeants qui auront un programme de gestion des ressources
financières engendrées par les activités d'exportation du pétrole. Pour sa part, elle suggère la mise en place d'un compte d'État où une partie des fonds servira à investir dans le domaine local, culturel et éducatif.

Lantoniaina Razafindramiadana

Samedi 30 mars 2013

L’Express

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article