Energie solaire: Potentiel inexploité à Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Energie solaire: Potentiel inexploité à Madagascar       

Lundi, 28 Avril 2014

Le secteur énergétique est à l’agonie à Madagascar.

 

Minée par des problèmes majeurs, la société JIRAMA (Jiro sy Rano Malagasy) n’arrive plus à assurer par lui-même les besoins en énergie d’un pays qui ne cesse de se développer et dont le besoin énergétique ne cesse d’augmenter jour après jour. Il n’est plus certainement plus temps de pointer du doigt la Jirama et l’accuser de tous les maux.

 

Actuellement, il est plutôt l’heure de remédier à la situation et mettre en place une politique énergétique plus adaptée à la population. A l’instar de l’énergie solaire. En guise d’information, Madagascar dispose d’un important potentiel en énergie solaire avec une énergie incidente de l’ordre de 2.000 kWh/m2/an. Presque toutes les régions de Madagascar ont plus de 2.800 heures d’ensoleillement par an. Les régions de Diana, Sava, Sofia, Boeny, Menabe, Haute Matsiatra, Atsinanana… sont plus intéressantes car elles disposent d’un niveau de rayonnement supérieur à 5.500 W/m2.

 

 L’énergie solaire est transformée en énergie électrique grâce aux installations photovoltaïques. Malgré la grande potentialité du pays en matière d’énergie solaire, l’utilisation de celle-ci reste restreinte au niveau des Centres de Santé de Base (CSB), des opérateurs téléphoniques, des postes avancées de la gendarmerie, des écoles…

 

La Jirama ne dispose que d’un seul centre thermique central de 7kW à Benenitra depuis l’année 2011. Le grand blocage de l’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque reste le coût très élevé des installations car les panneaux et les convertisseurs sont encore entièrement importés. Concernant les cuiseurs solaires qui peuvent se présenter sous forme de fours ou de paraboles, ils sont par contre moins couteux. Et un four solaire peut monter jusqu’à 150°C  de température. L’utilisation de 100 fours solaires peut économiser 720 tonnes de bois de chauffage sur une surface de 130 ha de forêts.

 

Y.L

La Gazette

 

 

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article