Enfants malgaches: Les premières victimes de la crise

Publié le par Alain GYRE

Enfants malgaches: Les premières victimes de la crise       

Mardi, 03 Décembre 2013

« Les enfants ne doivent pas être les victimes de la crise », c’est le slogan que s’est fixé l’Unicef Madagascar afin d’orienter ses travaux depuis la crise dans la Grande île.

 

Cette organisation essaie alors de réparer la triste réalité car ne nous voilons pas la face, les enfants sont les grandes victimes de la crise malgache. En général, 82%  des enfants malgaches vivent dans la pauvreté et 90% d’entre eux n’ont pas accès à l’éducation en primaire. Pauvreté oblige, 1,5 million d’enfants devant aller à l’école sont en dehors de cette institution. Et sur 10 enfants entrant en école primaire, seuls trois finissent le cursus.120 enfants meurent quotidiennement avant d’atteindre leurs 5ème anniversaire, tandis que 8 femmes décèdent chaque jour suite à une complication d’accouchement. On dit souvent que les jeunes et les enfants sont l’avenir de notre pays et si on ne cessait pas de les malmener et de ne pas prendre en main leur avenir, on ne peut que se demander ce qu’il adviendra de notre pays.

 

Yanne Lomelle

La Gazette

 

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article