Environnement: Le bambou pour capturer du carbone

Publié le par Alain GYRE

Environnement : Le bambou pour capturer du carbone

1bambous.jpg

 

Cinquante hectares. C'est sur cette superficie que les opérateurs et producteurs regroupés dans le système Horeb (Hygiène, organisation, restauration de l'environ­nement et de la biodiversité) entendent lancer, cette année, une plantation de bambous. Grâce à l'appui d'un importateur de litchis Horeb à l'étranger, la pépinière nécessaire pour la mise en œuvre de cette initiative est déjà prête.
Selon Faly Rasamima­nana, promoteur du système, le crédit carbone qui sera obtenu à partir de cette plantation sera octroyé à la compagnie aérienne nationale pour alléger sa charge. « Air Madagascar a une obligation de capturer du carbone. Nous allons lui donner du crédit carbone gratuitement.
Il s'ajoutera aux autres réalisations effectuées dans ce domaine », a-t- expliqué.
Le choix de cette plante s'explique par sa bonne capacité d'absorption de carbone, soit de plus de 30 % par rapport aux arbres. Un projet de collaborer avec la Jirama est en étude. Il s'agit de planter du bambou sur le site d'Andekaleka pour éviter l'ensablement. À Toamasina, des bambous sont traités et transformés pour servir à la construction de ponts.

Lantoniaina Razafindramiadana

Mardi 08 janvier 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article