Exportation d’ilménite: 1 500 000 tonnes depuis 2009

Publié le par Alain GYRE

Exportation d’ilménite: 1 500 000 tonnes depuis 2009

     

 

Mercredi, 20 Mars 2013

Le 50ème navire d’ilménite a accosté au quai principal du port d’Ehoala à Fort-Dauphin le 14 mars dernier. Il s’agit du bateau minéralier, Federal Polaris. Depuis la première escale du navire Federal Elbe le 13 mai 2009, la compagnie Rio Tinto QMM a produit et chargé au port d’Ehoala plus de 1 500 000 tonnes d’ilménite. Quant au port, il est ouvert à toutes opérations portuaires et maritimes depuis juillet 2009, étant donné que cette infrastructure est utilisée à 10% seulement par la compagnie. Pour QMM, le 50ème chargement d’ilménite représente une réalisation majeure puisqu’il s’inscrit dans la bonne continuation d’une production soutenue et du rythme adéquat de chargement. La compagnie envisage d’atteindre le plus vite possible le seuil de 750 000 tonnes d’ilménite par an. Concernant le port d’Ehoala, il s’agit d’une infrastructure internationale. Depuis son ouverture jusqu’à fin février 2013, il a accueilli 450 escales de navires de toutes catégories, plus de 18 800 containers et 16 172 passagers de tourisme de croisière. Le directeur du port, Philippe Murcia rappelle que ce port en eaux profondes avec 15,75 mètres au quai principal, possède l’homologation de sûreté ISPS (International ship and port security) ainsi que les certifications ISO 9001 (pour la qualité) et ISO 14001 (pour l’environnement.

Grâce à sa dimension internationale, il permet, par exemple, l’exportation directe de produits comme les produits halieutiques sur des pays comme les Etats-Unis. C’est la raison pour laquelle ce port constitue un atout considérable pour le développement de la partie sud du pays, allant de la région Anosy à celle de l’Androy, sans oublier le grand Sud-Est (Vatovavy-Fitovinany et surtout Atsimo- Atsinanana). Les ports dans ces deux régions ont fermé depuis plusieurs années déjà alors que ces régions ont des potentiels comme le litchi, le poivre, les huiles essentielles. Et elles ne sont pas éloignées du port d’Ehoala. Outre le port, Ehoala park étalé sur 400 ha autour de cette infrastructure portuaire, offre aux investisseurs un espace pour développer des projets industriels, d’import/export, etc. Ehoala park est alimenté en eau et en électricité par les soins de QMM. Il est en cours de commercialisation et une cinquantaine de manifestations d’intérêt a été déjà enregistrée. Selon son directeur, le port participe au développement économique du grand Sud malagasy en désenclavant la ville de Fort-Dauphin et la région Anosy. Il permet déjà d’exporter des produits de cette zone. Citons le sisal, le mica, l’huile de ricin et les langoustes.

Sino, il faut noter que lors de l’arrivée du Federal polaris, la compagnie de navigation FedNav, l’agent Auximad, la société de manutention SEPL et les représentants de Rio Tinto QMM et du port d’Ehoala ont participé à cet évènement en présence de l’Agence portuaire maritime et fluviale (APMF) représentant l’Etat malagasy. Comme cadeau au capitaine du navire, l’association Cielo Terra lui a offert de l’artisanat local et des confitures fabriquées à Fort-Dauphin. Le développement de ces secteurs est possible grâce au soutien de la compagnie. A ce sujet, plus de 6 000 paysans bénéficient de son appui

Recueillis par

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article