Farafangana: De l’emploi pour les jeunes

Publié le par Alain GYRE

Farafangana: De l’emploi pour les jeunes              

Vendredi, 29 Août 2014

L’atelier organisé par le CNPC ou Consortium National de la Participation Citoyenne à travers douze régions du pays financé par le Pnud ayant pour thème la préoccupation des jeunes porte ses fruits. En effet, les résolutions de ces ateliers ont abouti à la création d’emploi au niveau des maisons des jeunes des régions Menabe, Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsinanana, Atsimo Andrefana et Androy pour épauler les jeunes dans les domaines de l’éducation physique, sportive et artistique ;formation et insertion professionnelle ; compétence de vie et de conseil ; et mobilisation sociale et culturelle. Selon Chloe Sueur chargée de Programme VNU à Madagascar lors de son passage à Farafangana récemment, elle a expliqué que le recrutement de vingt VNU ou volontaire des nations unies cadre dans le programme des volontaires des Nations Unies ou VNU qui est une organisation de l’ONU ayant comme objectif de promouvoir le volontariat pour soutenir la paix et développement dans le monde entier. Ces VNUs seront appelés à assurer la facilitation de la pérennisation des actions visant les préoccupations des jeunes et aussi au renforcement des capacités des Maisons des Jeunes dans les localités d’intervention. Les postes à pourvoir visent des jeunes universitaires âgés entre  18 et 29 ans et seront sur le marché de travail à partir du mois de septembre ou octobre de cette année. Beaucoup de jeunes de Farafangana ont déposé leurs candidatures car non seulement c’est un travail décent combiné à l’apport pour le développement de la région, mais c’est également une opportunité de faire partie de la grande famille des volontaires des nations unies porte d’entrée au recrutement des personnels du système des Nations Unies. Sur un tout autre plan l’on assiste à une réponse aux préoccupations des jeunes qui souffrent du manque de loisir, d’infrastructures sportives et de conseil et d’orientation une lacune souvent exploitée par les politiciens lors des propagandes électorales mais qui dans la majorité n’est assortie de réalisation.

 

Morasata Marc

La Gazette

 

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

marie 05/07/2017 09:41

concernant le travaille des jeunes à Madagascar, de nombreuse offre d'emploie à madagascar sont aussi donné chaque jours pour ceux qui veulent un travail. pour plus d'information je vous incite a aller sur ce lien http://www.boite2.com/emploi/.

Job in Mada 30/06/2017 13:24

Bonjour,
On le sait tous, il est actuellement difficile de se trouver un job à Madagascar du coup quelle belle initiative que la CNPC a faite. De plus, les ONG sont fortement recommandées et sont principalement sollicités par ceux qui ont soif d'aventure et de nouvelle expérience. Quelle joie que de faire partie de telle ou telle organisation accès sur l'aide à la population. Personnellement, j'adore aider ceux dans le besoin tout en travaillant, sa donne du peps à ma carrière et une satisfaction indescriptible dans mon quotidien lorsque j'ai fini ma journée. Je ne sais pas si beaucoup de personne à un penchant comme moi sur l'entraide entre les êtres de la même espèce mais je vous assure, rien n'est aussi satisfaisant.
Il faut comprendre les besoins des gens, donner le peu que tu as pour acquérir deux fois plus. Les offres d'emploi sont fort nombreuses soit dite en passant, non seulement dans les journaux mais aussi sur les sites qui est en pleine essor en ce moment mais bon, reste à savoir si les conditions de recherche sont pareil sur l'étendue du territoire. En tout cas, chapeau à vous.
Merci beaucoup.

emploi Madagascar 14/03/2017 14:01

C’est une très belle initiative de la part du CNPC, il y a beaucoup d’avantages à travailler au sein d’une ONG que ça soit au niveau de l’expérience acquise ou le développement personnel, c’est une grande opportunité pour les jeunes de Madagascar car en effet, le manque d’activités qui touchent la plupart des jeunes dans le pays conduit souvent à la délinquance d’où c’est toujours un plaisir de voir qu’une telle ou telle organisation s’active pour réduire le taux d’inactivité et de chômage dans le pays. De nos jours, plusieurs sont les entreprises qui organisent des portes ouvertes pour donner une chance aux jeunes diplômes ou pour ceux ayant des expériences professionnelles remarquables de rejoindre leur groupe. Dans la capitale, ces portes ouvertes se font 2 ou 3 fois dans l’année suivant les secteurs d’activités, reste à savoir si en province les opportunités d’emploi sont aussi nombreuses que celles dans la capitale en tout cas, on croise les doigts et on y espère vivement.