Farafangana: La ville se dote d’un camion pompier

Publié le par Alain GYRE

Farafangana: La ville se dote d’un camion pompier       

Jeudi, 24 Avril 2014

L’ère de lutter contre les incendies souvent ravageur est révolu grâce à l’arrivée d’un camion pompier dans la ville de Farafangana.

 

La cérémonie officielle de remise de clé de ce véhicule tout terrain s’est tenue le mardi 22 avril 2014 dans la cour de la commune urbaine de Farafangana en présence du chef de région Atsimo Atsinanana le général de brigade Ranaivoson David, du chef de district de Farafangana Harisoamanarivo Angelico Ennodius et du maire de Farafangana Razafindramaro Christophe, du consultant Etienne Pascal ainsi que les donateurs représentés par messieurs Claude Leverrier et  André Marie. L’obtention de ce camion pompier est le fruit de la collaboration entre d’une part la commune urbaine de Farafangana et la région Atsimo Atsinanana et d’autre part l’association Raccord de Saint Lau ainsi que le conseil général de la Manche en France qui a débuté en octobre 2012.D’autres projets sont actuellement en étude pour développer et étendre le partenariat sur d’autres domaines mais la chose qui est sûr est que les agents du sapeurs pompier de Farafangana vont suivre une formation en France sous peu pour renforcer ou approfondir leurs connaissances et d’autre part des visites échanges vont avoir lieu entre les élèves de la région La Manche et de la région Atsimo Atsinanana dont les frais seront entièrement prise en charge par les partenaires dans l’hexagone. Le maire de Farafangana dans son discours a promis de faire bon usage du matériel, le chef de région par contre souligne l’excellence du partenariat entre les deux régions et lui de mentionner qu’il connait très bien la région La manche car il a passé deux années de sa vie à étudier près de cette région. Cette cérémonie est également mise à profit pour remettre le fanion du corps de sapeur pompier au maire de Farafangana ainsi que la remise de souvenir pour les visiteurs. La période entre le mois de juillet et octobre est propice aux incendies dans la ville de Farafangana car c’est la saison sèche et l’enchevêtrement des habitations dans la plupart sont construites avec des matériaux locaux inflammable tels que bois, « rapaka » ou « raty » favorise la propagation rapide des feux en cas d’incendie on se rappelle encore du cas du fokontany de Vangaindranokely ou plus d’une centaine d’habitation sont réduits en cendre faute de matériel performant pour y faire face.

 

Marc Morasata

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article