Festival de cinéma africain de Cordoue : Le film malgache « Malagasy Mankany » gagne le prix du public au Festival

Publié le par Alain GYRE

Festival de cinéma africain de Cordoue : Le film malgache « Malagasy Mankany » gagne le prix du public au Festival

lundi 21 octobre 2013

  1-arton19241-b8c93.jpg

Le film Malagasy Mankany (Légendes de Madagascar 2012), le premier long-métrage du réalisateur Haminiaina Ratovoarinovy, a gagné le prix du public au Festival de cinéma africain de Cordoue (Espagne) - FCAT 2013. Le réalisateur a reçu son Griot ce 18 octobre lors de la la cérémonie de clôture du festival qui a réuni presque 500 personnes. Ce road movie, qui a déjà été sélectionné dans plusieurs festivals internationaux, propose une radiographie de la société malgache et un voyage à travers les paysages de l’île de Madagascar et est la première production entièrement réalisée dans le pays.

 

Le film, réalisé en partie grâce à une production participative -ou crowdfunding- et avec la participation d’acteurs amateurs, représente à la perfection selon les connaisseurs, l’exemple du cinéma fait malgré les difficultés et le manque de moyens. Tourné avec des appareils photos SDR, le film compense la faiblesse des moyens avec une très bonne efficacité narrative et esthétique. Malagasy Mankany (Légendes de Madagascar) est un conte moderne. Il raconte l’histoire d’un voyage à la recherche de valeurs universelles comme l’amour, l’amitié et la liberté. Un récit qui pourrait facilement avoir lieu dans n’importe quelle partie du monde, mais qui s’applique dans le film à la réalité d’un pays –le Madagascar- qui semble très lointain et reste inconnu de l’autre côté des frontières africaines.

 1-LegendsMadagascar-2e942-86e29.jpg

 

« Combien d’entre vous savent où est le Madagascar ? » demandait Haminiaina Ratovoarinovy lors de la présentation de son film au FCAT. C’est une question pertinente qui se rallie à l’objectif de ce long-métrage de fiction, celui d’offrir aux spectateurs un voyage à travers la réalité de la société malgache, ses paysages et sa vaste diversité de cultures. Le film suit l’odyssée particulière de deux étudiants en sociologie, un délinquant et une jeune indo-pakistanaise qui font la découverte d’eux-mêmes au cours d’un voyage initiatique en voiture qui part de la capitale et se termine dans la campagne profonde. Pendant leur périple, ils feront des rencontres atypiques et ils seront confrontés aux problèmes de la société malgache : la corruption des autorités et de la classe politique, le racisme et l’exclusion sociale basée sur la religion.

 

Le film Malagasy Mankany, qui constitue la première partie d’une trilogie de films dont les deux autres sont en cours, représente une dénonciation à partir du point de vue de la jeunesse malgache. Le public qui a assisté au festival de Cordoue a eu ainsi l’occasion de s’approcher à un pays rarement représenté sur les grands écrans occidentaux.

 

Le film Malagasy Mankany avait déjà été récompensé au festival « Cinémas d’Afrique » à Angers (France) et faisait partie de la sélection officielle du Fespaco 2013 (Ouagadougou - Burkina Faso).

À propos du Festival (aussi connu comme FCAT Cordoue)

 

Le Festival de cinéma africain de Cordoue (FCAT) est un festival indépendant et une compétition. C’est l’un des rendez-vous les plus importants du film africain en Europe. Organisé par l’ONG Al Tarab, le festival compte sur le soutien majoritaire de la Mairie de Cordoue, ainsi que la Diputación de Córdoba, l’Institut Halal, Magtel, Mava Real, Fondation Femmes pour l’Afrique et le Ministère d’Éducation, Culture et Sport. Le festival a projeté pendant une semaine 70 films d’Afrique ou sur l’Afrique provenant de 32 pays différents, accompagnés d’activités pour les professionnels, des expositions et des activités parallèles pour tous les publics.

 

Recueilli par Bill

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article