Fête des mères

Publié le par Alain GYRE

Fête des mères

Faire plaisir à Maman en se retrouvant ensemble

La fête des mères, c'est aussi l'occasion pour mamie de retrouver son petit-fils

Le plus grand bonheur d’une mère, c’est d’être avec sa progéniture. La fête des mères est une occasion pour se retrouver en famille. Maman sera d’autant plus heureuse que ses enfants s’aiment. Et pour lui montrer leur bonne entente, rien de tel qu’un cadeau unique, offert grâce aux cotisations.

«Mon plus beau cadeau de la fête des mères, c’est d’avoir tous mes enfants et mes petits-enfants réunis autour de moi à cette occasion », aiment à dire les mamans qui n’ont pas l'opportunité de voir leur progéniture tous les jours. Pour ce jour qui leur est spécialement dédié, il est donc tout à fait normal qu'elles souhaitent avoir leur descendance autour d’elles. Et pour ce cadeau, nul besoin d’aller dans la foule un samedi, entre midi et 14 h à la pause-déjeuner, ou en fin d’après-midi, après le travail.
Le plus dur sera de trouver le moment idéal où toute la fratrie peut se trouver ensemble chez maman. Surtout lorsque chaque enfant a déjà son propre foyer avec ses propres enfants. Il y a alors trois mamans à fêter pour une seule famille : la mère de madame, celle de monsieur, et madame, évidemment. Et si les grand-mères sont encore en vie, cela peut aller jusqu’à sept mamans à fêter sur une seule journée. Tout un programme.
« Moi, j’ai invité la belle-mère de mon fils à déjeuner avec nous », indique fièrement Noro, 56 ans. Une idée à explorer pour ceux ou celles qui ont la chance de ne pas avoir à partager leur belle-mère avec d’autres, en d’autres termes, pour ceux qui sont en couple avec un fils ou une fille unique, ou du moins pour ceux dont les beaux-frères et belles-sœurs ne sont pas encore mariés. Dans ce dernier cas, il faut aussi inviter ces derniers, ce qui fera une autre foule. Mais une fête en famille, aussi nombreuse et élargie soit-elle, est toujours appréciée.
Cotisations
Pour d’autres, l’astuce consiste à partager la journée en trois parties, le petit-déjeuner avec la maman qui est à la maison, tandis que le diner et le déjeuner seront répartis, en fonction de la disponibilité des uns et des autres. Cela suppose que tous doivent s’être entendus auparavant. Et si les frères et les sœurs n’ont pas non plus l’occasion de se voir, ni même de s’appeler tous les jours, les préparatifs de la fête des mères apparaît comme une occasion de renouer et de retrouver les petites complicités d’avant. D’ailleurs, le souhait des mères, dans ce cas, c’est aussi de voir leur progéniture s’aimer et s’entendre.
Néanmoins, si les réunions de leur famille constituent un cadeau idéal pour les mères, comme toutes les femmes, les petits présents leur font toujours autant plaisir, pour le symbole qu’ils représentent. Quelle mère n’a pas déjà fièrement confier à une copine ou à une connaissance qui s’extasie devant son sac à main, le joli vase qui se trouve dans son salon, le magnifique service en porcelaine qu’elle sort dans les grandes occasions, l’avoir eu en cadeau de la fête des mères
Les mamans diront toujours, évidemment, que le coût ou la taille du cadeau importe peu. Parce que c’est le cas. Toutefois, il n’est pas interdit de s’autoriser quelques petites folies pour celles qui nous ont mis au monde ou qui nous ont élevés. Et rien de tel que la fête en famille pour offrir à la mère un cadeau unique plutôt cher, dont elle a toujours rêvé mais que pour diverses raisons, elle n’a jamais pu se l’offrir.

Bodo Voahangy

Vendredi 01 juin 2012

L’express

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article