Feux de brousse: Madagascar est en feu

Publié le par Alain GYRE

Feux de brousse: Madagascar est en feu                      

Samedi, 07 Juin 2014 06:59

 

Hier, presque toute l’étendue du pays présente des points où le feu fait des ravages.

 

L’outil Firecast data maps développé par Conservation international (CI), la NASA et Environnemental systems research institute (ESRI) permet, en effet, d’observer en temps réel les feux actifs. En cette période sèche, ce fléau gagne du terrain et hier, seule une partie des régions centrales, les côtes est et nord-est ainsi que l’Atsimo Andrefana ne présentaient aucun feu actif. La localisation des feux ne pose pas problème si on se réfère aux données satellitaires fournies par Firecast data maps. Seulement, les régimes successifs n’ont pas développé une politique claire pour venir à bout des feux de brousse. En attendant une politique ou du moins des mesures musclées, notons que le Firecast data maps fournissent différentes données sur les feux de brousse et les feux de forêts dans 4 pays, à savoir Madagascar, la Bolivie, le Pérou et l’Indonésie. Outre les cartes des feux actifs en temps réel, la base de données cartographiques évoquée plus haut intègre les images satellites des feux dans chacun de ces pays entre 2002 et 2011. Cela veut dire que ces pays disposent de précieuses données à même de les aider à élaborer une politique ou une stratégie de lutte efficace contre les feux de brousse et de forêts.

 

La base de données fournit aussi des alertes aux empiètements forestiers dans les aires protégées, sur la base d’une interprétation visuelle de données Landsat à 15m. Par ailleurs, les cartes historiques des feux sont mises à jour chaque année, alors que les alertes pratiquement à temps réel aux empiètements forestiers sont mises à jour lorsque de nouvelles images par satellite sont disponibles. Il faut aussi relever que d’autres données et cartes portant sur les feux en forêt entre 2002 et 2013 sont disponibles et concernent les différentes régions ainsi que quelques districts. Elles ont été produites par CI, la NASA, l’Université de Maryland aux USA, l’USAID et le ministère en charge de l’Environnement et des Forêts. Bref, les autorités et les autres acteurs du secteur de l’environnement disposent de suffisamment de matières pour aller de l’avant dans la lutte contre les feux de brousse et pour élaborer les meilleures stratégies pour les prévenir, les enrayer et mettre en place des mesures alternatives. Car il faut signaler que plusieurs raisons expliquent les feux de brousse. Citons les besoins en pâturage, les cultures sur brûlis… Mais depuis des décennies, le pays s’est contenté de l’approche-projet, c'est-à-dire des kyrielles de projets financés grassement par les bailleurs de fonds et dont la pérennisation laisse toujours à désirer. On attend du régime actuel un changement.

 

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article