Filière « Akoho gasy » : 3 000 éleveurs ciblés en deux ans dans l’Amoron’i Mania

Publié le par Alain GYRE

Filière « Akoho gasy » : 3 000 éleveurs ciblés en deux ans dans l’Amoron’i Mania

 

 mai 7th, 2014

 

La filière « Akoho gasy » dans la région d’Amoron’i Mania constitue un des secteurs les plus prisés des éleveurs, dans la mesure où elle figure dans le domaine de l’élevage à cycle court. Un procédé qui permet à ces éleveurs d’avoir de l’argent en l’espace de quelques mois seulement. Pour stimuler l’ardeur de ces éleveurs et les rendre plus professionnels, le projet « AROPA » a tenu à apporter son appui à ces éleveurs à travers le projet « Développement de la filière « akoho gasy dans la région d’Amoron’i Mania ». Le lancement officiel de ce projet a eu lieu le 30 avril dernier à Ambositra. La FIFATA (FIkambanana ny FAmpandrosoana ny TAntasaha » en partenariat avec la FIFATAM (FIkambanana ny FAmpandrosoana ny Tansaha Amoron’i Mania) se chargent de la mise en œuvre de ce projet qui va durer deux années et dont 3 000 éleveurs seront ciblés.

 

Objectif. Comme l’a expliqué Raherimanjaka Willy, directeur de la FIFATAM, l’objectif général de ce projet est d’améliorer les conditions de vie des couches les plus vulnérables de l’Amoron’i Mania par une augmentation de leurs revenus à travers l’élevage professionnel « d’akoho gasy ».Quant aux objectifs spécifiques, ils sont de professionnaliser l’élevage « d’akoho gasy » ; d’améliorer l’approche du marché ; de mettre en place une structure permettant de faire le suivi et l’évaluation ; de pérenniser les offres relatives à la filière « akoho gasy »

 

Ce projet prévoit entre autres, le renforcement des .capacités des acteurs de la filière par l’octroi de formations techniques aux éleveurs, la vulgarisation des documents, l’organisation des visites d’échanges, de la mise en place d’élevage pilote et de la formation des vaccinateurs. L’appui en matériel n’est pas en reste.

 

Bénéficiaires. 3 000 éleveurs seront les bénéficiaires directs de ce projet et 12 000 personnes des bénéficiaires indirectes. Au terme de ces deux années, la production sera estimée à 90 000 têtes, soit 135 tonnes. Aussi, les éleveurs verront une augmentation de 36% de leurs revenus au terme de ce projet. Des éleveurs ravis qui, cependant, n’ont pas caché leurs préoccupations quant à l’insécurité qui prévaut tant dans les campagnes que dans les villes. Ces éleveurs qui ne demandent qu’à produire dans la sérénité pour sortir de la pauvreté. 3 districts sur 4, Ambositra, Fandriana et Manandriana sont concernés par ce projet.

 

CHAN-MOUIE Jean Anastase

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

RODIALSON Romain 12/10/2015 14:05

Miompy akoho gasy ny tenako.Tiako hatsaraina io filière io;mitady fanampiana tenako eo amin'ny sakafony sy fanitarana ny tranony.Misy akoho 40 isa ato amiko,efa natao vakisiny;manantena fiaraha-miasa avy aty aminareo ny tenako.Romain

Alain GYRE 12/10/2015 15:01

Désolé, je ne sais pas parler malgache, pouvez vous traduire en français, merci