Filière pêche: Plus de 760 pêcheurs appuyés par QMM

Publié le par Alain GYRE

Filière pêche: Plus de 760 pêcheurs appuyés par QMM

Mardi, 26 Août 2014

 

A peu près 10% des pêcheurs de la région Anosy bénéficient du soutien de la compagnie minière Rio Tinto QMM. Plus de 760 pêcheurs de Libanona, Ambinanibe, Andrakaraka, Lanirano et Evatraha ont reçu des appuis financés par cette compagnie.

 

D’après la direction régionale de la pêche et des ressources halieutiques, la région compte environ 8 000 pêcheurs. Cette direction fait  partie des acteurs concernés par le soutien aux pêcheurs. De 2008 à 2012, QMM a mis en place un programme de développement pour accompagner les communautés riveraines de ses sites miniers. La promotion de la filière pêche en fait partie. Et depuis mars 2013, un programme baptisé « Passerelle » apporte des améliorations et réajustements au 1er programme pour établit une charte des responsabilités déterminant les rôles de chaque partenaire-clé. La mise en œuvre de ce programme a été signée sous l’égide de la région Anosy en mars 2014. « Passerelle » s’explique par la nécessité de maximiser les retombées positives de la présence de QMM auprès des communautés de base dont les pêcheurs.

 

Concrètement, il s’agit d’améliorer les techniques et matériels de pêche pour assurer la sécurité alimentaire et le bien-être des pêcheurs, développer la pêche traditionnelle vers la pêche artisanale, appuyer la commercialisation et développer la transformation et le conditionnement, mettre en place une cogestion durable des ressources halieutiques et préserver les écosystèmes. 14 associations de pêcheurs sont formées pour Ambinanibe, Evatraha et Andrakaraka, 218 pêcheurs sont formés en technique de pêche en mer améliorée, 150 mareyeuses ont été regroupées dans 4 associations. Des formations avec des matériels modernes ont été également prodiguées. Il s’agit de l’utilisation de GPS et d’échosondeur, la mécanique de moteur, la fabrication de pirogues en fibre de verre, la gestion d’association et regroupement. Pour le cas de Libanona, 127 pêcheurs ont bénéficié de formations en technique de pêche, en mécanique hors-bord, secourisme, météo marine et équipements modernes. Il y a aussi les dotations en matériels et infrastructures dont la réhabilitation des bassins et aménagements de nouvelles zones piscicoles à Andrakaraka, la mise en place d’un atelier à fibre de verre et d’entretien de moteurs hors-bord pour soutenir les communautés de pêcheurs de Fort-Dauphin. Le programme a amélioré l’unité de transformation et de conservation industrielle des produits halieutiques, entretient 10 bassins et installe 40 cages flottantes, un centre de reproduction dans la zone d’Andrakaraka.

 

Il a fait une dotation de 30 pirogues en fibre de verre équipées de moteurs, de matériels de sécurité et d’engins de pêche pour Ambinanibe, Evatraha et Andrakaraka. 2 taxis flottants reliant Lanirano-Andrakaraka-Evatraha sont en service pour développer le tourisme dans la zone… Les revenus des pêcheurs s’améliorent grâce à ces différentes actions : les captures enregistrées en 2010-2011 ont été de 33 700 kg pour plus de 46 millions Ar. Pour les pêcheurs d’Ambinanibe, Evatraha et Andrakaraka, leur revenu a augmenté pour se situer à 31 millions Ar en 2013. Le programme est prévu concerner Petriky et Sainte-Luce en 2015 et porter sur la mise en place d’une chaîne de froid.

 

Recueillis par

 

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article