Filière soie: Itasy, une région à fort potentiel

Publié le par Alain GYRE

Filière soie: Itasy, une région à fort potentiel       

Mercredi, 15 Mai 2013

La filière Soie est issue d'une expérience traditionnelle riche dans la région Itasy. Cependant, elle rencontre de lourdes contraintes, à la fois régionales en ce qui concerne la production et la transformation, et nationales pour la commercialisation et l'exportation des produits finis. Cependant, l’Itasy reste encore une région à fort potentiel.

Tout d’abord, le climat est propice pour la croissance des vers à soie. Selon nos sources,  le ver à soie sauvage Borocera Madagascariensis requiert soit un climat tropical d'altitude avec une température moyenne de 15°C, ce qui est le cas  pour Arivonimamo et Soavinandriana. Quant au ver à soie du mûrier Bombyx mori, il s'épanouit pleinement entre 20 et 28°C, mais  nécessite surtout une bonne aération. Les conditions climatiques sont donc requises pour la croissance des vers à soie sauvages sur deux saisons et d'élevage.

 

Le facteur limitant la production continue pour le ver à soie d'élevage est simplement l'approvisionnement en feuilles de mûriers. D'autre part, les conditions édaphiques sont remplies pour le développement optimal des tapia. En effet, les terres volcaniques fertiles assurent le développement foliaire maximal de la plante, nécessaire pour la nutrition des vers sauvages. Ainsi, la région compte actuellement la plus grande réserve naturelle de tapia de toute l'Ile et a su en tirer parti pour le travail artisanal de la soie.

 

Pourtant à l’heure actuelle, la ressource a fait l'objet d'une dégradation abusive, et ce pour plusieurs raisons  dont l’exploitation forestière pour l’usage quotidien comme bois de chauffe. D’autres raisons sont les feux de brousse et  la production de charbon de bois. A cet effet, les forêts de tapia ont connu des réductions de surface dont les conséquences auraient pu s'avérer dramatiques pour les populations dépendantes.

 

Ainsi, des stratégies de développement ont été mises en place afin de contrecarrer la tendance actuelle, suivant ainsi l'un des Objectifs du Millénaire pour le Développement (Omd). Ainsi, tout en évitant de nuire à la filière Soie, des communautés de base ont été instaurées, et assurent la conservation de la forêt ainsi que son exploitation rationnelle et durable.

 

R.V.

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article