Filière sucre : Des mini-sucreries en vue

Publié le par Alain GYRE

Filière sucre : Des mini-sucreries en vue

 

Augmenter la capacité de production sucrière. C'est l'objectif du projet de création de mini-sucreries financées par l'Union européenne et l'ONUDI. Ceci devrait permettre à Madagascar de renforcer sa place d'exportateur sur le marché extérieur. Trois régions pilotes à savoir Sofia, Amoron'i Mania et Anosy ont été choisies pour la mise en œuvre de ce projet. « La production, pour cette année 2013, est estimée à 100 000 tonnes. Si les unités de Brickaville et de Nosy-Be sont remises en marche, cette production augmentera davantage et la finalisation du projet de mini-sucreries, va permettre à Madagascar d'être un grand exportateur de sucre », explique Gaetan Ramindo, directeur général du centre malgache de la canne et du sucre.

Toujours d’après lui, ces petites unités de production présentent une capacité d'absorption de 30 tonnes de cannes, par jour chacune soit 200 tonnes de production par an.

Les opportunités à l'extérieur sont considérables dans cette filière, dans la mesure où, depuis septembre 2009, les exportations vers l'Union européenne ne sont plus limitées par un quota. En 2012, 40 000 tonnes de sucre ont été expédiées sur ce marché.

 

 

Lantoniaina Razafindramiadana

 

Vendredi 16 août 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article