Filière vanille à Andapa – Bientôt un collège agricole pour les producteurs

Publié le par Alain GYRE

 

Filière vanille à Andapa – Bientôt un collège agricole pour les producteurs

 1-vanille.jpg

La société allemande Symrise vient de signer un accord avec le ministère de l’Agriculture pour l’amélioration de culture de la vanille dans la Région Sava.  Cette convention de partenariat porte sur la construction d’un collège agricole et une maison familiale rurale dans le District d’Andapa, destinée  aux producteurs de vanille qui travaillent depuis plusieurs années avec la société Symrise. Ces projets sont financés par la société elle-même à hauteur de 500 millions d’Ariary.

 D’après un responsable au sein de la société Symrise, ce partenariat comprend un programme de trois ans qui aura un impact direct sur 32 communautés, et impliquera 44 écoles et collèges permettant d’améliorer la vie de 24 000 habitants. En effet, Madagascar produit près de 70% de la vanille naturelle dans le monde. Ce partenariat vise à garantir un approvissionnement de vanille à long terme pour les partenaires de la société Symrise et à soutenir les communautés agicoles pour un meilleur accès à l’enseignement secondaire et à la mise en place d’une formation sur de nouvelles pratiques agricoles. Il s’agit à la fois d’augmenter la production de vanille et d’encourager la diversification des cultures dans la région. Le principe de l’égalité des chances pour les femmes sera également appliqué, tout au long du projet, car elles participent activement à la gestion des exploitations de vanille. Entre 20% et 30 % des ménages d’agriculteurs sont dirigés par des femmes.

 Symrise a  travaillé avec les petits exploitants de la Région Sava depuis des années déjà et cela permettra d’accélérer les programmes sur le terrain. L’Agence allemande de coopération internationnale (GIZ)  participe à ce programme pour le compte du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement. Un partenariat entre Symrise et GIZ, mis en œuvre entre 2010-2012 dans la Région Diana, au nord de Madagascar, a déjà montré des résultats prometteurs. Quelque 500 agriculteurs ont été formés aux pratiques agricoles durables, aux normes du commerce équitable et aux principes de certification et de commercialisation. Ils ont pu augmenter leur productivité et améliorer leurs revenus de 24% en diversifiant leurs cultures.

 

 

 

Recueillis par Riana

Madagascar Matin

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article