Filière vanille: la campagne est fructueuse

Publié le par Alain GYRE

Filière vanille: La campagne est fructueuse

     

 

Mercredi, 05 Décembre 2012

vanille1

La campagne de vanille 2012 semble fructueuse pour les producteurs dans la région de Sava. Vendue à 15 000 Ariary l’année dernière, la vanille mûre est écoulée entre 30 000 Ariary et 40 000 Ariary le kilo pour 2012. L’année dernière, les producteurs de la région de SAVA ( Sambava, Antalaha, Vohémar et Andapa ) ont produit près de 1.050 tonnes de vanille exportable, pour le prix de 22 dollars le kilo. L’estimation est de produire 1.600 tonnes de bonne qualité cette année. La compétitivité de la vanille malgache est assurée cette année dont la campagne a débuté au mois de Juillet .

Madagascar produit annuellement 4.500 à 5.000 tonnes de vanille verte pour avoir en finalité environ 1.300 tonnes de vanille préparée et exportable en raison du climat humide bénéfique à la culture de la vanille, la région SAVA en est la première productrice mais de modestes productions sortent des régions comme les districts de Maroantsetra et de Mananara Nord. Ce dernier qui est a décidé de se lancer dans la production de la vanille biologique depuis 2008. La Coopérative des Producteurs et des Préparateurs de Vanille de Mananara-Nord ou COPPVM regroupe actuellement 54 associations et est appuyée par le PSDR. Avec une capacité de production de 20 tonnes de vanille sèche biologique par an, le kilo de la vanille sèche bio passe de 60 000 Ariary à 40 000 Ariary en 2010. Actuellement, les inspecteurs en agriculture sont en déplacement sur terrain pour assurer le côté bio de la production.

Si la production est bonne à Mananara Nord, la circulation des produits pose problème. Le pont d’Antanambao Be est coupé depuis un an déjà. Ce pont est stratégique dans l’écoulement des produits. Pour pouvoir passer, il faut que le poids supporté par le pont soit léger. Et par conséquents, les automobilistes doivent d’abord alléger leurs charger et se recharger de l’autre côté du pont.

Vatomandry: Un horrible incendie

Dans la commune rurale de Tanambao, 118 maisons ont été réduites en cendres la semaine dernière. Faisant état de 304 sinistrés, la valeur des dégâts n’a pas encore était établie car personne n’a pu sauver quoi que ce soit. Tandis que les grandes personnes occupant les lieux se trouvaient dans les champs à 11 heures, un malade mental s’est amusé à jouer, ce qui a été à l’origine du feu incendiaire. Se trouvant à 200 kilomètres au sud de Toamasina et à environ 300 kilomètres de la capitale, Vatomandry compte 115 Fokontany.

Sambava: Lutte contre la vente illicite de médicaments

Une réunion sur la sensibilisation des autorités locales s’est tenue à Sambava hier. Le but : lutter contre les ventes illicites de médicaments.Une réunion qui a vu la naissance du bureau de comité régional de lutte contre la vente illicite de médicaments. Rakotoarisoa Delphin fut ainsi élu président du comité.

En effet, la loi en vigueur à Madagascar punissant la vente illégale de médicaments date de 1962. L'amende prescrite pour la vente illégale de médicaments peut aller de 2 000 à 400 000 ariary et la peine d'emprisonnement de six jours à six mois. La sensibilisation des habitants est très significative. Il est question de conscientiser les gens quant aux dangers de l'achat de médicaments dans les coins de rue. La pauvreté extrême ( 11 millions parmi les 21 millions d'habitants à Madagascar vivent dans la pauvreté extrême) encourage cette habitude.

NIR

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article