Film sur Madagascar: « Sakay : les larmes de la rivière piment »

Publié le par Alain GYRE

Film sur Madagascar: « Sakay : les larmes de la rivière piment »

     

 

Lundi, 11 Février 2013

Terre brulée et terre promise, sont de la collection « les larmes de la rivière piment », un film de Luc Bongrand, sorti en 2012 en France pour une durée de 52 minutes.

Ce film est réalisé avec des experts en termes de filmographie, dont Jean-Luc Valteau à l’image, Dimitri Külhlman au son, Antonio Wagner de Reyna au montage et la production et la diffusion sont assurées par France Mexique cinema (Fmc).

En fait, le film ouvre une page d'histoire totalement occultée jusqu'à aujourd'hui : le dernier baroud colonial français à Madagascar de 1952 à 1977. Pendant 25 années, des « petits blancs de hauts » transplantés de l'île de La Réunion ont bâti, à partir de rien, sur les hauts plateaux malgaches le complexe agro-industriel de la Sakay. Considérée alors comme l'une des plus belles fermes porcines du monde, la Sakay devint la vitrine du savoir-faire français dans la zone, en rivalité avec les kibboutz et les kolkhozes.

L'indépendance de Madagascar sonnera le glas de cette aventure complètement à contre-courant dans cette période de décolonisation.

À travers des archives inédites et les témoignages des principaux protagonistes, fermiers et cadres, « Terre promise » relate la phase de construction euphorique de cet ensemble alors que « Terre brûlée » explique son irréversible destruction et sa débâcle finale, dramatique pour ces « pieds-noirs de l'Océan Indien » éjectés de leur eldorado. Si la France avait réussi le possible virage de la colonisation à la coopération, leur sort aurait été bien différent et cet immense savoir-faire agronomique aurait pu devenir l’outil de développement de toute une région considérée comme inexploitable avant.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article