Films malgaches: Toujours confrontés au piratage

Publié le par Alain GYRE

Films malgaches : Toujours confrontés au piratage          

Mercredi, 19 Février 2014 08:22

 

Les films malgaches  enregistrent le plus de piratages en 2013. Le 7ème art renforce sa montée et le piratage fait également la même de son côté. Les artistes et producteurs malgaches sont à bout de nerfs.

 

Moins chers, les CD audio, MP3  Clips pirates  sont mises en vente sur le marché noir  et ont même plus de succès que les originaux. En 2011, le lancement de l'hologramme en 2011 par l'Office Malgache des Droits d'Auteurs n'a pas fait d'effet sur le phénomène . Même avec ces hologrammes, les malfaiteurs arrivent encore à pirater quelques CD.

 

Dont une diminution très faible du taux de piratage. Sans perdre espoir, l'OMDA et les artistes continuent d'entreprendre cette lutte contre ces  « clones » et en 2013, ils ont utilisé 240 000 hologrammes afin de diminuer ce virus. Pour cette nouvelle année, les responsables ont reçu un million de ces hologrammes afin d'éviter toute carence dans la production des CD .

 

Les films et les musiques sont les priorités selon toujours l'OMDA car se sont les plus touchés par ce phénomène Et la lutte continue , la brigade contre le piratage  a pu confisquer 40 000 CD depuis le début de l'année. En 2013, le total des CD saisis est seulement de 44 000 avec 77 vendeurs illicites interpellés.

 

Une nouvelle stratégie est adoptée chaque semaine afin d’enrayer ce phénomène qui ne cesse de s'accroître avec les nouvelles technologies qui évoluent de jour en jour. Les malfaiteurs osent même menacer les responsables, ce qui rend encore plus délicat et plus difficile la tâche.Les  artistes quant à eux misent sur les spectacles pour faire plus de bénéfices. Leurs rentabilités ne dépendent plus dea la vente des CD

 

NIR

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article