Fort-Dauphin! besoin des investissements des opérateurs et de l'Etat

Publié le par Alain GYRE

Fort-Dauphin : Besoin des investissements des opérateurs et de l’Etat

     

 

Dimanche, 30 Septembre 2012

Depuis hier, plusieurs activités relatives aux secteurs tourisme et économie s’enchainent à Fort-Dauphin et ce, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale du tourisme (Jmt) 2012.

Lors de l’inauguration officielle de la Jmt hier, le ministre du tutelle, Jean Max Rakotomamonjy a indiqué que « la célébration qui se tient à Fort-Dauphin donne un nouveau souffle au secteur du tourisme dans la région. Et pour que ça soit durable, les operateurs économiques (locaux et étrangers) sont encouragés à invertir dans la région afin que Fort-Dauphin devienne une destination-phare ».

Mais malgré les efforts des operateurs économiques ainsi que des agences de voyages, l’infrastructure routière est l’un des blocages des touristes. De plus, elle rend la destination très chère. A cet effet, les touristes préfèrent aller dans d’autres villes ou provinces à cause de l’état routier qui est très mauvais. Ce qui favorise également la recrudescence de l’insécurité dans la région. Face à cette situation, la directrice de l’Office Régional du Tourisme de Taolagnaro, « incite l’Etat à prendre au sérieux le problème. En clair, l’Etat ainsi que les institutions concernées se doivent de réhabiliter la route nationale Rn 13 ».

Ceci étant, le ministre a profité de son passage dans la région pour procéder à l’inauguration de deux établissements hôteliers à savoir respectivement, l’hôtel du Phare et du Port. Lors de son allocation, il a précisé que « cette partie Sud de l’ile possède une potentialité touristique tant au niveau du paysage que des richesses naturelles. Aussi, l’existence d’un tel établissement donne un nouveau souffle au secteur touristique non seulement pour la Région Anosy mais sur toute l’étendue de la Grande Ile ».

En dépit de la distance de la région et son inaccessibilité, les operateurs régionaux essaient de bouger et développer petit à petit la ville. C’est la raison pour laquelle une école de cuisine a fait venir un chef spécialiste de la Varangue pour donner des cours. Pendant 2 mois environ, 70 élèves ont pu ainsi bénéficier des cours de cuisine dont la remise des attestations aux intéressés s’est effectuée hier en présence du ministre Jean Max Rakotomamonjy.

Il est à noter que plusieurs personnalités ont été présentes à l’ouverture de la Jmt. En plus du ministre du Tourisme et celui de la Promotion de l’Artisanat, Elisa Razafitombo, l’ambassadeur de l’Indonésie, le chef de la région Anosy, le Pds de la Commune urbaine de Taolagnaro, des représentants des sponsors et partenaires et des opérateurs économiques, sont venus rehausser de leur présence cette activité. L’on rappellera, par ailleurs, que le thème de la célébration de cette année est le « Tourisme et Energie Durable ».

Enfin, comme à l’accoutumée les jours de célébration sont souvent marqués par des ateliers et autres conférences ou visites de sites. Ce qui a été le cas hier où une visite de découverte en bateau chez Lanirano et Mandrena ainsi que la réserve de Nahampoana et le jardin botanique Saiadou a eu lieu…

R.V.           

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article