Fort-Dauphin: Hausse du revenu des pêcheurs

Publié le par Alain GYRE

Fort-Dauphin: Hausse du revenu des pêcheurs       

Samedi, 15 Juin 2013

 

D’un peu plus de 10,4 millions Ar en 2008, le revenu des pêcheurs d’Ambinanibe, d’Andrakaraka et d’Evatraha travaillant avec 15 pirogues en fibre de verre dépassent maintenant les 31 millions Ar.

 

La hausse des captures explique cette évolution positive : les captures sont passées de 7 286 kg en 2008 à 19 647 kg en 2013. C’est grâce à la dotation de matériels dont des pirogues en fibre de verre, des filets, des gilets de sauvetage, des téléphones... Cet appui s’inscrit dans le cadre du projet d’accompagnement des pêcheurs financé par la compagnie minière Rio Tinto QMM et mis en œuvre par l’ONG Cielo terra. Les pêcheurs devraient bénéficier de 43 pirogues mais 15 sont opérationnelles. En fait, ils s’occupent eux-mêmes de la fabrication et de l’entretien de ces embarcations suite à une formation qu’ils ont reçue auparavant. Une nouvelle dotation de matériels de pêche a été effectuée le 7 juin dernier à l’aéroport village à Fort-Dauphin. La cérémonie a vu la présence des autorités locales et des partenaires du projet, soit la région Anosy et la direction régionale de la pêche et des ressources halieutiques. Cette dotation a pour objectif d’améliorer le niveau de vie des pêcheurs.

 

Comme évoqué plus haut, elle a été précédée de formations sur la construction de pirogues, les techniques de pilotage, l’utilisation des matériels et l’entretien. Les formateurs sont des spécialistes venant de Mahajanga, de Morondava et d’Antsiranana. Outre ces formations purement techniques, les pêcheurs ont également bénéficié d’un appui organisationnel et en gestion. En tout, 369 pêcheurs ont été formés sur les 3 zones de pêche citées ci-dessus. Quant à une pirogue équipée, elle comporte un filet multifilament, un filet mono filament, une palangre, une palangrotte, des lignes, un voile, des pagaies. Les pêcheurs promettent de bien prendre soin de ces matériels. L’un d’entre eux souligne d’ailleurs les avantages qu’ils tirent de cette dotation de matériels : « Depuis l’utilisation  des pirogues à moteur, nous pouvons pêcher au large. Nos captures  augmentent  davantage, notre quotidien  s’améliore ». Quant au directeur régional de la pêche et des ressources halieutiques, Razafimandimby Chrysostophe, il déclare : « Ce projet est une opportunité pour les pêcheurs. Dorénavant, les ressources disponibles peuvent améliorer les activités de pêche grâce aux différentes formations offertes. Ce projet répond également à la stratégie du ministère dans le cadre du développement de la pêche artisanale ». Il invite les pêcheurs à utiliser ces matériels selon les normes et la loi en vigueur. De son côté, le représentant de la région avance que ce projet est une concrétisation d’un partenariat efficace pour le développement de la région Anosy.

 

Recueillis par Fanjanarivo

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article