Gestion de risques et de catastrophes: Les populations formées à des pratiques agricoles adaptées

Publié le par Alain GYRE

Gestion de risques et de catastrophes: Les populations formées à des pratiques agricoles adaptées                       

Vendredi, 13 Juin 2014

 

Les cyclones, qui engendrent des vents dévastateurs et des inondations, sont très fréquents sur toute la côte Est de Madagascar.

 

Ces évènements sont suffisamment graves et répétés pour perturber le développement de l’économie rurale. Plus, les données publiées par la Commission Climat-Développement de Coordination SUD qui  est la coordination nationale des ONG françaises de solidarité internationale, il apparaît que pour réduire durablement l’impact destructeur des aléas climatiques dans les régions d’Atsinanana et d’Analanjirofo (est et nord-est du pays), CARE forme les populations à des pratiques agricoles adaptées aux risques. CARE renforce ainsi les capacités techniques des comités de gestion de risques et de catastrophes au sein des villages, en les aidant à mettre en place des systèmes d’alerte et d’information, et à mener des travaux d’aménagement et de protection (cases améliorées, digues, murs de soutènement, abris anticycloniques).

 

Afin de réduire les risques récurrents de crise alimentaire post-catastrophe pour 567 200 personnes, CARE promeut également la construction de greniers communautaires.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article