Groupe Mahaleo: Décès de Nono

Publié le par Alain GYRE

Groupe Mahaleo: Décès de Nono

Samedi, 30 Août 2014

Andrianabela Rakoto dit Nono, bassiste du groupe Mahaleo, est décédé hier à Antananarivo. C’est le second membre du groupe qui disparaît après la mort de Raoul en 2010. Atteint d’un cancer, Nono a été évacué en France vers le début de cette année. Pour soutenir financièrement sa famille, le groupe et de nombreux artistes amis ont organisé des concerts de solidarité, à Madagascar mais aussi en France. Rapatrié il y a quelques jours, Nono a été admis dans les services de l’hôpital HJRA d’Ampefiloha, puis a été transféré à l’ex-hôpital Girard et Robic de Soavinandriana. C’est dans ce dernier établissement qu’il a rendu l’âme, hier en début de soirée.

 

Titulaire de la guitare basse et arrangeur des morceaux composés par le groupe, Nono ne chantait pas. Peut-être pour cette raison, il était un personnage discret et peu bavard. Mais il était un membre de la première heure du groupe Mahaleo, né lors des évènements de mai 1972 à Antsirabe. Le groupe animait alors les meetings des grévistes organisés dans l’enceinte du lycée. Exploitant des thèmes proches de la terre (exode rural, sécheresse, problèmes fonciers, délinquance etc.) sur des airs de folk song nappés de rythme traditionnel, le groupe Mahaleo a acquis une envergure nationale, et même internationale car il s’est produit à plusieurs reprises en Europe et aux Etats-Unis. Après le décès de Nono, le groupe ne compte plus que cinq membres : Dama, Dadah, Fafah, Charles et Bekoto. Chirurgien diplômé de la Faculté de Médecine de Lausanne (Suisse), Nono était chef de service à l’hôpital HJRA d’Ampefiloha. Agé de 62 ans au moment de son décès, il laisse une veuve et deux orphelins.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article