Hira gasy - un patrimoine culturel

Publié le par Alain GYRE

Hira gasy – Un patrimoine culturel

1-hiragasy1416.jpg

Les Malagasy sont connus pour leur créativité, et la musique est un domaine dans laquelle celle-ci est peut-être la plus flagrante. Dans le domaine classique, Madagascar possède un patrimoine d'exception avec le Hira gasy qui est unique au monde, et remontant au 15e siècle. Bien que géographiquement éloigné des circuits internationaux, en effet, Madagascar commence à bénéficier d'une audience internationale pour la qualité de sa musique et de ses musiciens, tant sur le plan traditionnel, de la musique du monde que moderne. Un art ancestral, un art vivant, un art sacré, le Hira gasy est un spectacle populaire de Madagascar assimilable au théâtre populaire ou à l'opérette. Composées de musique, de chants et de danses propres à la culture de la population des hauts plateaux, les représentations se déroulent en plein air. Constituées de paysans-artistes, les compagnies rassemblent chaque année des centaines de milliers de spectateurs. De nombreux artistes de renom internationaux, entre autres Tony Rabeson ou encore Nicolas Vatomanga s’inspirent du Hira gasy.
Si dans la Capitale, le spectacle de Hira gasy n’est plus si fréquent, dans les campagnes et les périphéries, les troupes folkloriques en ont du succès. Néanmoins, l’année dernière, la Commune urbaine d’Antananarivo a organisé le grand concours de Hira gasy, mettant en compétition une bonne vingtaine de troupes. Entre autres, le projet un toit pour la culture, le grand chapiteau déployé dans le stade annexe de Mahamasina, se présente comme une plateforme qui promeut, non seulement la culture musicale malagasy en général, mais surtout le Vakodrazana et le Hira gasy. Historiquement, le Hira gasy était un spectacle d’éducation. Les thèmes sont tirés de la sagesse populaire malagasy. Chaque spectacle renferme la plupart du temps un enseignement ou une morale pour chaque spectateur. L'amour y est aussi un thème récurrent dans la période des saisons des pluies, les prestations se font rares et ne reprennent que vers le mois de mai,c’est dans la saison sèche que les troupes font leurs tournées à travers la Grande- Ile, surtout dans les campagnes.

Recueillis par Zo Toniaina

La Vérité

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Voyage Madagascar 17/04/2013 17:11

J’ai eu l’occasion une fois à Madagascar de voir ce qu’on appelle le Hira gasy, je vous avoue que c’était vraiment spectaculaire. Je n’avais pas compris les paroles, mais on m’a expliqué que leurs
thèmes sont tirés d’une grande sagesse. J’ai été attiré par la danse, les gestes et la musique. En tout cas, ils ont du talent, on peut en retenir de bonnes leçons. Le Hira gasy est vraiment unique
au monde, ils peuvent être fiers ces artistes.