Hygiène – L’adduction d’eau potable se fait pas-à- pas

Publié le par Alain GYRE

Hygiène – L’adduction d’eau potable se fait pas-à- pas

 

16.06.2014

 

ONG, fondation et particuliers prennent désormais le relais pour l’adduction d’eau potable, dans les villages reculés. C’est le cas d’Ambohijato à Ankadinan­driana, où la famille John et Karen Trew,  en partenariat avec la fondation Adsum, a financé l’installation d’un tuyau de 900 m, qui va alimenter en eau deux bornes fontaines nouvellement mises en place dans le village par le même financement. Un appui qui tombe à pic chez les villageois qui ont été contraints de faire des kilomètres pour avoir de l’eau potable.

« Fini la marche de 45 minutes pour chercher de l’eau des rizières. Cette infrastructure nous permet de changer de comportement, et nous met à l’abri des maladies liées à l’insalubrité, comme la diarrhée, le choléra et la bilharziose », souligne Pierre Randriana, représentant de la population bénéficiaire, lors de la remise officielle des infrastructures, par le couple Brian Donaldson, parrain de l’ONG Madagascar Dévelop­pement Fund, l’organisation de mise en œuvre du financement. Selon le MDF, d’autres villages vont également bénéficier de l’adduction d’eau potable.

Michella Raharisoa

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article