Ifaty : Quelle dernière étape !

Publié le par Alain GYRE

 

Ifaty : Quelle dernière étape !

 

1-ifaty.jpg

Même si les opérateurs du Nord s’efforcent de diversifier l’offre malgache avec leurs circuits « grand spectacle », la RN7 demeure le produit touristique phare. D’Antananarivo, cette route nationale conduit à toliara pour une escale balnéaire à Ifaty et ses alentours.

 

Depuis l’ouverture à l’écotourisme de l’aire protégée de Tsinjoriake aux portes de la capitale du Sud-ouest malgache, plusieurs agences conseillent un séjour dans les environs de la baie Saint Augustin et la presqu’île de Sarodrano avec une éventuelle extension à Anakao.

 

Le village de pêcheurs d’Ifaty à moins de 30 km au nord de Toliara continue de proposer, cependant, des atouts majeurs. « Il y a le ciel, le soleil et la mer »chantait François Deguelt qui, s’il avait connu l’extrême sud-ouest malgache, aurait rajouté « Il y a le lagon, la mangrove et les baobabs ».Cet exceptionnel littoral est en effet jalonné de parcs et réserves naturelles où il est possible d’appréhender une très diversifiée flore et faune.

 

Près du village d’Ambondrolava, un site éco touristique offre l’opportunité de parcourir, grâce à un sentier en caillebottis, une vaste mangrove. Ce précieux écosystème, véritable forêt de littoral composé de plusieurs variétés de palétuviers, abrite quantité d’oiseaux que l’on peut observer d’une cabane haut perchée. Cette zone marécageuse et humide peut également se sillonner en kayak de mer. Visite incontournable pour les amoureux de la nature qui ne veulent plus rien ignorer du cycle végétatif des palétuviers.

 

Dans la réserve Reniala, proche de Mangily, on peut admirer aisément, le long de sentiers bien aménagés, de beaux spécimens de baobabs, flamboyants, pachipodiums, balsa… Tôt le matin, cette aire est un lieu d’observation d’oiseaux rares, tels les Uratelornisou Monias. Un enclos renfermant quelques tortues du Sud malgache complète la visite.

 

Moins connu et pourtant à proximité immédiate d’Ifaty, le lac Ranobe dans l’aire protégée de Fiherenana-Manombo qui s’étale sur plus de 150 000 ha, héberge une faune en grande partie endémique : rares espèces d’oiseaux d’eau douce, mammifères (lémuriens et chauve-souris), amphibiens et reptiles dont le caméléon Furcifer belalandaensisemblématique des lieux. Circuits terrestres ou en pirogue sur le lac pour quelques heures « 100% nature ».

 

Les journées passées au nord de Toliara, outre cette immersion dans les somptueux paysages ensoleillés du Sud, permettent de jouir aisément d’un lagon aux reflets azur. Mini croisières en bateau à voile, plongée, kitesurf sont proposés aux touristes. Entre tous les charmes de ces contrées, ce sont parfois les spectacles offerts par les pêcheurs et leurs pirogues traditionnelles à voile, notamment depuis les hauteurs du village d’Ambohimailaka, qui ravissent le plus les vacanciers. D’autres apprécient particulièrement le confort de quelques beaux hôtels dotés de tables réputées.

 

Vous l’aurez compris, Ifaty mérite pleinement son appellation de station balnéaire. L’une des ultimes étapes du « circuit Sud » se positionne parmi les tout premiers spots touristiques de la grande île.

 

 

1-ifaty_1.jpg

 

 

 

 

Texte et photos : Richard Bohan

(article publié dans no comment magazine n°46 - Novembre 2013 ©no comment éditions)

 

No comment&éditions est une maison d’édition malgache créée à Antananarivo en novembre 2011.

Elle publie principalement des livres sur Madagascar.

Ils sont distribués en librairie à Madagascar et en France.

Coordonnées à Madagascar : 2, rue Ratianarivo, immeuble Antsahavola, Antananarivo 101 - +261 20 22 334 34.

Coordonnées en France : 58, rue de Dunkerque, 75009 Paris - 06 12 75 51 06.

http://www.nocomment.mg

www.nocomment-editions.com

 

 

Publié dans Tourisme

Commenter cet article