Infrastructures routières : Les pluies torrentielles entraînent l’affaissement des chaussées

Publié le par Alain GYRE

Infrastructures routières : Les pluies torrentielles entraînent l’affaissement des chaussées

Soumis par admin le jeu, 21/03/2013

 

1 lalana 1 pluie1 1 pluie

En cette période de pluies, les rues qui s’affaissent un peu partout dans la capitale contribuent à intensifier les embouteillages en ville.

Il faudra bien s’y habituer. Avec les pluies incessantes de ces derniers jours, et un temps totalement maussade hier toute la journée, le réseau routier de la capitale souffre. Les canaux d’évacuation étant pour la plupart obstrués par des détritus, car le Malgache confond canal et bac à ordures, l’eau stagnante a du mal à baisser. Pourtant, cette eau est meurtrière, du moins pour les infrastructures routières. C’est ainsi qu’à cause d’elle, et de l’érosion qu’elle entraîne, les rues en bitume de la capitale s’affaissent. Les grands trous au beau milieu de la chaussée se forment ici et là, sans prévenir. Et il faut être vigilant pour ne pas tomber dedans. Déjà, depuis plus d’une semaine, non loin de la rue principale menant vers le 1er arrondissement à Analakely, la chaussée s’est affaissée créant un grand trou juste à côté des arcades abritant un magasin d’appareils électroménagers. Pour l’heure, il ne semble pas y avoir un début de réhabilitation. Mais entre temps, un autre trou s’est formé en début de semaine à Soarano. Là par contre, des travaux pointent leur nez.

Incivilité. Les conséquences de ces grands trous au milieu de la chaussée ne se font pas attendre. Avec des automobilistes qui ne savent (et donc ne peuvent) pas s’organiser pour donner un peu le passage à un autre, histoire juste de ne pas tomber littéralement dans le trou, les embouteillages s’intensifient. Déjà que les pluies en pleine journée entraînent une montée rapide de l’eau, l’on se doit de bien retenir chacun de ces trous, et des nids de poule qui rythment les rues pour ne pas altérer la voiture. Et pourtant, en cette intersaison où Dame Pluie fait partie du quotidien, l’état des rues de la capitale ne fera que s’empirer.

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article