Intoxication alimentaire à Antsahanitia: les malades ont consommé de la tortue toxique

Publié le par Alain GYRE

Intoxication alimentaire à Antsahanitia: les malades ont consommé de la tortue toxique

 (14-05-2014)

L'intoxication alimentaire due à la consommation de viande de tortue marine "Fano" suscite tant de questions de la part des observateurs. Le directeur régional de la pêche dans la région Boeny a donné des explications.

 1-tortue_imbriquee-245x163.jpg

La tortue imbiquée ou "eretmochelys imbricata"

© http://fr.wikipedia.org

"D'après les premières enquêtes effectuées, les malades admis au CHU Androva a consommé de la viande de tortue imbriquée ou "eretmochelys imbricata". C'est une espèce de tortue qui consomme les algues toxiques marines", a déclaré Rakotonirina Noël Etienne, directeur régional de la pêche dans la région Boeny.

 

A lui d'ajouter que la pêche de cette espèce a été déjà interdite au temps du PM Omer Beriziky suivant le décret N° 12666/2014 du 23 mars 2014 car c'est une espèce en voie de disparition.

 

Des contrôleurs de la pêche ont été déjà dépêchés sur les marchés de Mahajanga afin de vérifier si des viandes de cette espèce de tortue sont encore mises en vente sur les étals. Bilan: des viandes de la tortue imbriquée sont encore mises en vente au marché de Mahavoky Nord. Celles-ci ont été de suite retirées du marché.

 1-dir_peche_boeny-163x245.jpg

Le directeur régional de la pêche dans la région Boeny, Rakotonirina Noël Etienne

© Région Boeny

 

Du côté du centre hospitalier universitaire d'Androva, une autre personne malade a été encore admise, mardi matin. Rappelons que la consommation de cette viande a causé 6 décès d'enfants dont 4 au niveau du CHU d'après le docteur responsable du service pédiatrique Andrianirina Zo. 54 personnes sont tombées malades dont 42 hospitalisés le lundi 12 mai.

 

Des cas similaires ont été déjà recensés à Toliara et Antalaha, d'après toujours Rakotonirina Noël Etienne qui appelle la population à être de plus en plus vigilante.

 

Solofo Andrianjakarivelo

 

© TGN

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article