Invasion acridienne : 17 Régions sur les 22 touchées

Publié le par Alain GYRE

Invasion acridienne : 17 Régions sur les 22 touchées       

Jeudi, 13 Mars 2014

L’invasion acridienne a été proclamée calamité publique sur tout le territoire national en novembre 2012 touche actuellement 17 régions sur les 22 dans le pays.

 

Pour y faire face, le Ministère de l’agriculture et le Fonds des Nations unies pour l’agriculture (FAO) ont préparé un Programme triennal (2013-2016) d’un montant total de 41,53 millions d’USD.

 

Plus, rapporte le Bulletin du PADR, dans sa dernière livraison, dans cette campagne de grande envergure, il est prévu de traiter et protéger 1,5 million d’hectares de septembre 2013 à juin 2014 et plus de 2,15 millions d’hectares jusqu’à 2016. Si le fonds nécessaire a été de 22,4 millions de Dollars pour la première année (2013/2014), un communiqué du FAO en date du 19 Décembre 2013 a indiqué l’obtention d’un montant de 26,3 millions d’USD grâce aux contributions du Gouvernement malgache et à travers un prêt de la Banque mondiale, de l’Autriche, de la Belgique, des États-Unis d’Amérique, du Fonds central d’intervention pour les urgences du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU, de la France, de l’Italie, de la Norvège et de l’Union européenne.

 

Et en creusant davantage la situation, le même Bulletin fait état que suite aux prospections aériennes extensives et au déploiement des deux bases aériennes dans l’ouest et le sud-ouest de Madagascar, les opérations de lutte ont débuté le 4 novembre 2013, principalement dans la zone grégarigène localisée dans la partie Sud de Madagascar, c’est-à-dire dans les régions de Toliara, de Melaky et de Menabe. D’après le bulletin de la situation acridienne N°10 publié par la FAO en Décembre 2013, les traitements se sont poursuivis durant les deux premières décades de décembre et 68.264 ha ont été traités ou protégés depuis le début des opérations de lutte.

 

Actuellement, 17,7 millions d’USD sont recherchés pour les deux campagnes antiacridiennes suivantes (campagnes 2014/15 et 2015/16).

 

Et la même source de préciser, surtout, que ce financement permettra: les opérations aériennes de prospection et de lutte : l’amélioration du suivi et des analyses des situations acridiennes ; le renforcement des capacités nationales de lutte antiacridienne ; le suivi des opérations de lutte et l’atténuation de leur impact sur la santé humaine et l’environnement ; et l’évaluation de l’efficacité de chaque campagne antiacridienne et de l’impact des acridiens sur les cultures et les pâturages.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article